Toujours au volant de leur Audi RS3 LMS DSG #188 engagée par AC Motorsport, Stéphane Perrin et Vincent Radermecker faisaient équipe avec l’anglais James Kaye (figure emblématique du championnat britannique de tourisme) lors des 12H du Mugello (Italie) le week-end dernier.

Les qualifications se déroulaient sous un soleil voilé et c’est Vincent Radermecker qui était chargé de qualifier la voiture. Il était perturbé par une neutralisation interrompant le premier tour chrono, de quoi ruiner le premier train de pneus. Sur sa seconde tentative, Vincent signait le troisième temps.

Vendredi la course démarrait avec 30 minutes de retard pour une première partie de 3h. Vincent prenait un bon départ et pointait vite en seconde position mais ne pouvait et ne voulait pas suivre le rythme très élevé des Thaïlandais disposant d’une boîte séquentielle.

Manquant de réussite sur les neutralisations, Stéphane terminait cette première partie de course en troisième position dans le tour du leader. Tout restait donc à faire et le team était inquiet de l’usure des pneus car le règlement interdisait toute intervention sur la voiture entre les 2 parties de la course.

Samedi matin, c’était au tour du britannique, James Kaye, de prendre le départ pour la seconde partie de la couse durant 9h. Les craintes sur l’usure des pneus allaient se confirmer, James n’était pas du tout dans le rythme, pire il était victime d’une désactivation du système d’aide au freinage ABS. Deux arrêts au stand étaient nécessaires pour réinitialiser le système. La #188 retombait en 8ème position.

Pour ne pas arranger la situation la #188 écopait d’une pénalité de 30s pour mise en grille tardive. Le retard sur le leader était dès lors de 2 tours. Il restait 6h30 pour essayer de remonter au maximum. C’était donc le couteau entre les dents que Stéphane, James et Vincent enchaînaient les relais en essayant de gérer au mieux un trafic compliqué sur ce magnifique toboggan toscan.

A coup de dixièmes de seconde repris tour après tour, la #188 franchissait la ligne d’arrivée en seconde position à 20 petites secondes du leader, signant au passage le premier podium en 24h séries depuis leur début il y a moins de 18 mois.

Souvent les plus véloces, le team AC Motorsport n’avait jusque là jamais pu concrétiser de course par un résultat significatif. On se rappelle tous de leur désillusion aux 24h de Dubaï en janvier dernier.

Cette seconde place au général des 12h de Mugello valide une étape importante dans le programme mis en place par Stéphane Perrin.

Podium aussi pour Verdonck et Gillion

Dans la foulée du podium à Dubaï et d’une première encourageante en VW Fun Cup à Mettet, Rodrigue Gillion et Nico Verdonck étaient aussi en Italie le week-end dernier avec l’Indien Akhil Rabindra. Grâce à une belle deuxième place dans la catégorie GT4, ils ont – comme dans les Émirats Arabes Unis début janvier – pu goûter aux joies du podium.
« Depuis les 12H de Spa 2018, je collabore avec Nico Verdonck qui est à la fois mon coach et mon équipier sur les courses », se réjouit Rodrigue Gillion. « En plus d’être un fantastique pilote qui prodigue de très bons conseils, c’est un excellent coach qui m’apporte beaucoup de structure, sur la piste et en dehors. Ensemble, nous avons établi ce plan pour m’aider à me perfectionner et Nico m’a conseillé sur le choix des championnats, des voitures et des équipes. Comme je suis venu assez tard au sport automobile, c’est la meilleure manière pour moi de progresser au plus vite ! »
La nouvelle Aston Martin Vantage GT4 a démontré être une voiture très bien née, bien équilibrée et qui met son pilote – qu’il soit professionnel ou amateur – en confiance. C’est de nouveau à son volant que Nico et Rodrigue se produiront à domicile, sur le plus beau circuit du monde, lors des 12 Heures de Spa. Un rendez-vous fixé les 19 et 20 avril.
« Notre équipage est au complet pour cette course, mais nous avons encore des disponibilités pour les épreuves de Brno, Portimao et au Texas, sur le Circuit Of The Americas »,explique Nico. « Tout pilote intéressé peut d’ailleurs me contacter par e-mail à communication@nicoverdonck.be pour éventuellement rejoindre l’aventure. On lui promet à la fois une approche sérieuse et un maximum de plaisir. »
Source : Com