Un thriller improbable. Un scénario inimaginable. Première des LMP1 éliminée « logiquement » de la course à la victoire après avoir perdu plus d’une heure dans les stands samedi dès 18h30, la Porsche 919 Hybrid #2 de Brendon Hartley, Earl Bamber et Timo Bernhard a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée de cette folle édition des 24 Heures du Mans.

Une 19e victoire qui restera dans les annales de l’histoire de l’épreuve et dans les mémoires de tous les membres de Porsche, passés du cauchemar au rêve en quelques heures seulement.

Logiquement, la LMP2 de Jackie Chan DC Racing ne pouvait résister au retour de la LMP1 allemande, s’offrant malgré tout un extraordinaire premier accessit et une victoire en LMP2 grâce à Ho-Pin Tung, l’impressionnant Thomas Laurent et Oliver Jarvis. La troisième marche du podium revenait finalement à la Vaillante Rebellion #13.

En GTE-Pro, tout s’est joué dans le dernier tour. En bataille directe avec son adversaire américain, Jonathan Adam (Aston Martin) avait finalement raison de la Corvette de Jordan Taylor, qui souffrait de gros soucis de freins et perdait même la 2e place au profit de la Ford de Tincknell.

En GTE-Am, superbe victoire belge grâce à Dries Vanthoor, qui s’est imposé sur la Ferrari du JMW Motorsport avec ses équipiers Will Stevens et Rob Smith!