Un coup d’œil au classement actuel de la Blancpain GT Series Endurance Cup, dont les Total 24 Hours of Spa sont la quatrième manche, indique clairement que 2017 est l’une des saisons les plus disputées depuis la création du championnat. Après trois manches, trois équipes différentes, Team M-Sport, Grasser Racing Team et SMP Racing, représentant trois constructeurs différents, Bentley, Lamborghini et Ferrari, ne sont séparées que de cinq points. C’est donc la meilleure preuve que les courses 2017 du plus grand championnat GT de la planète sport auto sont parmi les plus disputées de ces dernières années. Ce sera avec quasi certitude également le cas pour les prochaines Total 24 Hours of Spa.

A la lecture de la liste des engagés, qui compte 64 voitures, on relève pas moins de 37 équipages 100% Pro. La quasi-totalité de ces 37 voitures, qui pour la première fois représentent dix constructeurs différents, pourraient s’imposer sur la classique d’endurance belge. Cela signifie que près d’une centaine de pilotes pourraient monter sur la plus haute marche du podium dimanche après-midi.

Certains d’entre eux ont déjà leurs noms gravés sur l’un des trophées les plus prestigieux des courses GT. Pas moins de dix-sept anciens vainqueurs des Total 24 Hours of Spa sont sur la grille de départ cette année, répartis sur quinze voitures différentes ! Seuls les vainqueurs de l’année dernière, le trio BMW # 99 de ROWE Racing, Alexander Sims, Maxime Martin et Philipp Eng, partagent la même voiture, mais tous les autres sont répartis sur différentes machines.

Parmi les équipes en compétition pour le scratch, Audi compte la majorité des anciens vainqueurs dans ses rangs avec René Rast, Marcel Fässler (Audi Sport Team WRT), Marcus Winkelhock (Audi Sport Team Saintéloc) et Frank Stippler (Audi Sport Team ISR ). BMW en compte également quatre : le trio vainqueur de l’année dernière et Nick Catsburg sur la deuxième voiture ROWE Racing.

Plusieurs autres consructeurs ont un ancien vainqueur parmi leurs pilotes. Pour Emil Frey Jaguar Racing, Stéphane Ortelli, pour Lamborghini, Andrea Piccini (Ombra Racing), pour Mercedes-AMG, le Champion en titre Blancpain GT Series, Maxi Buhk (Mercedes-AMG Team HTP Motorsport) et pour Porsche, le héros local, Laurens Vanthoor, au sein de l’équipage de la # 117 KÜS Team75 Bernhard 911.

Pour le constructeur allemand, c’est la première voiture 100% Pro sur les Total 24 Hours of Spa depuis que la course a été associée à la Blancpain GT Series. Avec Vanthoor, ancien vainqueur de Spa, ancien champion de la Blancpain GT Series et champion en titre de l’Intercontinental GT Challenge, Kevin Estre et Michael Christensen sur la Porsche # 117, ces trois là rejoignent immédiatement la liste des favoris.

Evidemment, il y a plus de candidats à la victoire sur les Total 24 Hours of Spa que de pilotes qui se sont déjà imposés. L’édition de l’année dernière avait été dominée par Bentley Team M-Sport, mais au terme d’une ultime heure de course passionnante, l’équipe britannique avait essuyé une cruelle défaite. Après leur victoire sur les 1.000 km du Circuit Paul Ricard, qui a démontré leur trés bonne forme, ils sont impatients de prendre leur revanche.

Il faudra aussi garder un oeil sur la Lamborghini # 63 du Grasser Racing Team, bien que Mirko Bortolotti, Christian Engelhart et Andrea Caldarelli aient perdu la tête du championnat sur le Circuit Paul Ricard, leurs victoires à Monza et Silverstone ont prouvé toute leur compétitivité cette année.

Les champions en titre de la Blancpain GT Series Endurance Cup sont aussi en quête d’un bon résultat. Bien que Rob Bell et Côme Ledogar connaissent une saison difficile sur la McLaren # 58 Strakka Racing, la course des Total 24 Hours of Spa est un événement unique qui pourrait tout faire basculer au terme de ce week-end de course belge.

Nissan s’était imposé à Spa en 1991 avec la légendaire Skyline, et avec les anciens champions de la Blancpain Endurance Series, Lucas Ordonez, Katsumasa Chiyo et Alex Buncombe se partageant la Nissan GT-R # 23 Motul Team RJN, une répétition de cette victoire historique pourrait bien appartenir au domaine des possibles.

Et puis, il y a Ferrari. Quelqu’un dans le camp du cheval cabré a peut-être remarqué qu’il y a treize ans qu’une Ferrari ne s’est pas imposée au scratch sur les Total 24 Hours of Spa et qu’il est peut-être temps de décrocher une nouvelle victoire. Il faudra compter sur les Ferrari # 50 de Spirit of Race, # 55 de Kaspersky Motorsport et # 72 de SMP Racing pour se battre aux avant-postes.

Bref, les dix constructeurs présentent chacun au moins un candidat à la victoire sur les Total 24 Hours of Spa (la plupart en ont plusieurs) et pas même une foire pleine de diseurs de bonne aventure ne pourrait prédire le résultat de l’édition 2017 de la classique d’endurance belge.

Photos VSA/Blancpain GT Series