Bien que la bataille pour la victoire absolue retienne toute l’attention, les Total 24 Hours of Spa sont une vraie compétition multi-catégories. En effet, la bagarre au cœur du peloton est tout aussi compétitive que celle aux avant-postes. Après 24 heures de course, le champagne a le même goût que l’on soit vainqueur dans sa catégorie ou vainqueur au scratch.

A Spa, la définition des catégories est presque identique à celle utilisée dans la Blancpain GT Series Endurance Cup. Seule exception cette année, «Juliet», une concurrente supplémentaire qui participera à la compétition en tant qu’invitée. Portant le #53, cette voiture est en fait une Porsche 911 GT3 Cup MR, bien qu’elle ait été modifiée pour ressembler à la très célèbre Beetle de Volkswagen. Elle sera en compétition pour célébrer le 50ème anniversaire du premier film Herbie et collecter des fonds pour une œuvre de charité.

Alors que Juliet roulera pour une bonne cause, le reste du peloton se focalisera sur un objectif, la victoire. Avant le coup d’envoi de l’édition 2019, voici les équipages qui s’affronteront sur les Total 24 Hours of Spa pour décrocher la première place dans leur catégorie.

MONTEE EN PUISSANCE DE LA SILVER CUP ET COMPETITION DISPUTEE

Pour sa deuxième année consécutive sur les Total 24 Hours of Spa, la Silver Cup est montée en puissance au cours des 18 derniers mois. Douze voitures se disputeront la première place dans ce qui peut être considéré comme l’étape finale avant d’atteindre le sommet de la hiérarchie.

Selon le déroulement de la saison 2019 (jusqu’à cette heure), l’équipage de la Mercedes-AMG #90  AKKA-ASP fait figure de favori pour s’imposer dans la catégorie. Deux victoires en trois courses ont solidement installé le trio composé de Nico Bastian, Felipe Fraga et Timur Boguslavskiy en tête du classement et peu d’équipes sont aussi bien préparées que l’écurie dirigée par Jérôme Policand, AKKA-ASP.

Une autre Mercedes-AMG comptera parmi les principales rivales: la #6 Black Falcon. Régulièrement aux avant-postes cette saison et avec un équipage expérimenté, la structure allemande est tout à fait en mesure de relever le défi. Engagée avec une livrée inspirée des mangas, cette voiture sera incontournable dans les Ardennes.

Lamborghini sera la marque la mieux représentée en Silver Cup, quatre Huracan GT3 Evo seront en lice pour la gagne. Parmi elles, la #12 Ombra Racing qui s’est imposée l’année dernière, bien que la formation italienne ait entièrement revu la composition de l’équipage en 2019.

Ils seront rejoints par la #78 Barwell Motorsport, qui a terminé douze mois plus tôt deuxième, (dans le sillage des vainqueurs), ainsi que par les concurrents Grasser Racing et Orange1 FFF Racing. Avec la qualité et la quantité, il ne serait pas surprenant de voir un équipage Lamborghini sur le podium de la Silver Cup une nouvelle fois cette année.

Trois concurrents sur Audi R8 LMS seront aussi en quête de succès en Silver Cup, emmenés par l’impressionnante équipe Belgian Audi Club Team WRT et sa #17. Phoenix Racing et Attempto Racing aborderont également l’épreuve avec la R8 LMS version 2019 et devraient être en mesure de se battre pour la gagne.

Cette année, Ferrari est représentée dans toutes les catégories, et pourra compter en Silver Cup sur la fidèle équipe Rinaldi Racing. L’équipe allemande a remporté la catégorie Pro-Am à Spa lors de la dernière édition, s’alignant désormais en Silver Cup avec la #333.

David Perel, deux victoires consécutives sur les 24 Heures en Am (2017) et en Pro-Am (2018), a rejoint l’équipage. Le Sud-Africain pourrait donc réaliser un triplé unique si Rinaldi triomphait à nouveau cette année, même si la concurrence est plus affûtée que jamais.

L’Aston Martin #762 R-Motorsport sera aussi de la fête. Deux de ses quatre pilotes, engagés sur le Blancpain GT World Challenge Europe, Aaro Vainio et Hugo de Sadeleer, se sont imposés dans la catégorie Silver sur les deux courses du dernier meeting à Zandvoort. Ricky Collard et Ferdinand Habsburg les rejoindront pour former un équipage jeune mais avec une expérience considérable.

Enfin, Jenson Team Rocket RJN abordera les 24 Heures avec sa nouvelle Honda NSX GT3 Evo, une des rares voitures engagées sur l’Intercontinental GT Challenge powered by Pirelli qui n’évolue pas dans la catégorie Pro et la seule à s’aligner en Silver Cup. L’équipage RJN étant parmi les plus expérimentés à Spa, la #22 devrait tourner comme une horloge dans les Ardennes. Suffisant pour décrocher la victoire, seul l’avenir le dira.

RÔLE CLÉ POUR LA PRO-AM SUR LES TOTAL 24 HOURS OF SPA

Depuis la création de la Blancpain GT Series en 2011, la catégorie Pro-Am a toujours été un élément déterminant sur les Total 24 Hours of Spa. Pendant de nombreuses années, elle a attiré les plus beaux plateaux de la course, alors que ses principaux concurrents entraient régulièrement dans le Top 5 du général.

Elle demeure une part importante de l’épreuve et cette année, 11 voitures seront en lice pour la victoire. Même s’il est difficile de désigner le favori absolu, la Ferrari #52 AF Corse semble solide. Andrea Bertolini, Louis Machiels et Niek Hommerson ont remporté deux victoires dans la catégorie à Spa, en 2012 puis en 2014. Cette année, aux côtés de l’expérimenté Toni Vilander, ils seront en quête d’un troisième succès. De plus, la #52 est la seule Pro-Am qui pourra marquer des points à Spa pour l’Intercontinental GT Challenge.

Tempesta Racing, vainqueur de la première manche de l’Endurance Cup cette saison, représentera aussi Ferrari à Spa, avec un équipage bénéficiant de l’arrivée du triple vainqueur d’un Grand Prix, Giancarlo Fisichella. L’écurie tchèque Scuderia Praha alignera également dans les Ardennes une 488 GT3.

L’Aston Martin #97 Oman Racing with TF Sport est une autre sérieuse candidate à la victoire. L’équipage composé d’Ahmad Al Harthy, Salih Yoluc et Charlie Eastwood a réalisé le carton plein en matière de pole positions cette saison et se présente, avant les 24 Heures, en tête du classement pilotes. A Spa, ils pourront compter sur Nicki Thiim, pilote officiel Aston, pour former un redoutable équipage.

Même sans avoir gagné cette saison, Tom Onslow-Cole et Remon Vos, Ram Racing, occupent la deuxième place de la catégorie après avoir signé deux podiums à bord de leur Mercedes-AMG #74. L’arrivée de Darren Burke et Christiaan Frankenhout à Spa donnera encore plus de poids à leur tentative. La Scuderia Villorba Corsa alignera la même machine et reviendra pour la première fois dans les Ardennes depuis 2014, tandis que Strakka Racing engagera son AMG GT3 #43 avec un excellent équipage composé de Christina Nielsen et Jack Hawksworth.

L’Audi #26 Saintéloc Racing sera pilotée par le récent vainqueur du Blancpain GT World Challenge, Simon Gachet, tandis que l’équipe Parker Racing disposera d’un équipage remanié pour sa Bentley Continental #31, emmené par l’expérimenté Andy Meyrick. La catégorie sera complétée par deux Porsche, une pour Herberth Motorsport et l’autre pour Modena Motorsports qui aligneront une 911 GT3 R de la marque de Stuttgart.

UN PLATEAU AM CUP COMPÉTITIF POUR 24 HEURES DE BAGARRE

La Am Cup vient compléter le tour d’horizon des différentes catégories des Total 24 Hours of Spa de cette année, avec un plateau de 13 voitures, le plus important en marge de celui des Pro.

La Lamborghini Barwell Motorsport #77, qui s’est imposée l’année dernière avec quatre tours d’avance, est clairement favorite. Le même équipage avait ensuite ajouté le titre de l’Endurance Cup 2018 à son palmarès et cette année, il se présente à nouveau en tête du classement.

La voiture de l’équipe britannique sera l’une des trois Lamborghini en lice avec celles des équipes italiennes Daiko Lazarus et Raton Racing by Target. Compte tenu de la compétitivité de l’Huracan à Spa ces dernières années, toutes devraient être en mesure de se disputer la victoire.

Mais pour Barwell la plus probable concurrence devrait venir de Garage 59, depuis cette année sur Aston Martin, mais qui a conservé les pilotes, toujours dans le coup, de la saison dernière. Leur dernière victoire, sur les 1000 km du Circuit Paul Ricard, leur a donné un nouvel élan, tandis que le jeune et rapide Ross Gunn apportera encore plus de rythme sur l’épreuve de Spa.

L’équipe locale Boutsen Ginion revient dans la course avec une BMW M6 GT3, renforçant encore plus l’engagement belge sur la plus grande course d’endurance du pays. Walkenhorst Motorsport alignera la même voiture, les deux étant nommés pour marquer des points sur l’Intercontinental GT Challenge pour la marque allemande. 3Y Technology complète le trio de concurrents Am Cup sur la BMW M6 GT3, une voiture qui n’est pas étrangère au succès de Spa.

Il y aura également trois Ferrari 488 GT3. Deux appartiennent à Rinaldi Racing, dont l’expérience avec les voitures de la marque italienne en fait un candidat incontesté à la victoire. HB Racing engagera la troisième tout en espérant être en aussi bonne forme à Spa que sur le Blancpain GT World Challenge Europe.

Tech 1 Racing abordera l’épreuve avec sa Lexus RC F GT3, une voiture qui a démontré un impressionnant potentiel lors de ses débuts à Spa l’année dernière. L’équipage compte dans ses rangs l’expérimenté gentleman driver Fabien Barthez, rejoint pour les 24 Heures par le pilote Silver,  Timothé Buret.

Open Road Racing et sa Porsche 911 GT3 R figurent aussi sur la liste des engagés mais seulement pour cette course. L’équipe Audi Sport R8 LMS Cup réunira un quartet de pilotes qui s’affrontent habituellement dans le championnat du même nom basé en Asie. Bien sûr, ils piloteront une Audi R8 dans les Ardennes.

Chaque catégorie vivra ses propres histoires, avec sur la distance le chagrin ou la gloire pour issue mais avec certitude, les Total 24 Hours of Spa promettent d’être passionnantes du début à la fin.

Source: Com