Audi R8 LMS (MS7 by WRT), Mohammed Bin Saud Al Saud/Christopher Mies/Dries Vanthoor/Michael Vergers

La nuit s’est installée sur les 24 heures de Dubaï, et la situation est loin de se décanter au sommet de la hiérarchie. La Mercedes-AMG GT3 n°2 Black Falcon est toujours leader, mais la voiture-soeur n°3, la Porsche 911 GT3-R n°12 du Manthey Racing ainsi que l’Audi R8 LMS n°777 du MS7 by WRT sont dans le même tour. Le bolide de l’écurie de Baudour, actuellement piloté par Michael Vergers, a un peu plus de 1’50 » de retard sur la Mercedes de tête. Après sa crevaison du début de course, la Lamborghini Huracan n°964 GRT qui avait signé la pole est remontée en 8ème position.

Fortunes divers du côté des autres forces belges. La Ford GT3 Lambda de Nico Verdonck se maintient au 12ème rang absolu. Glenn Van Parijs est actuellement 2ème de la classe 991-Am sur la Porsche 911 n°26 du MRS-GT Racing. 31ème position et 12ème place dans la catégorie A6-Am pour Nicolas Saelens sur la Porsche 911 GT3-R n°991 du Gulf Racing Japan.

En SP2, la MARC Ford V8 n°58 du VDS Racing Adventures (van der Straten-Paisse-Al Azhari-Haugg-Close) mène largement les débats, assez loin devant la Porsche 911 n°78 SpeedLover de Rivas-Wilwert-Bastien-Diez. Le Porsche n°88 de l’équipe d’André Van Hoof, engagée pour Gerome-Paque-Kelders-Desbruères, est 6ème en SPX. Troisième position en CUP1 pour la BMW M235i n°154 QSR Racingschool de Boonen-de Breucker-Timmers-Gillion-Klemund.

Déception en revanche dans la catégorie TCR. Alors qu’elle avait signé la pole, l’Audi RS3 LMS n°888 AC Motorsport de Radermecker-Perrin-Renneteau-Nitiss a abandonné sur bris de boîte de vitesses. L’Audi RS3 LMS n°125 Bas Koeten Racing d’Anthony Lambert a perdu plus d’une heure suite à un changement de turbo. Le Castelbrainois a néanmoins signé le meilleur temps de son équipage en 2’14 ».