Malgré une organisation en mode Covid, les 24H Karting de Francorchamps ont connu un beau succès. Pas moins de 58 équipages ont pris le départ de l’épreuve ce samedi à 15h. Après un double tour d’horloge animé, l’équipe No Future No Culture s’est imposée. Déjà vainqueurs en 2019, Matts Breckpot, Arnaud Teuwen, Dylan De Wolf et Filipe Vieira ont offert un premier succès à leur renfort Amandio Costa Paz.

L’édition 2020 des 24 Heures Karting de Francorchamps a tenu toutes ses promesses en ce premier week-end de septembre. Malgré les contraintes sanitaires et le huis clos imposé par les autorités locales, ce rendez-vous phare de la discipline a été sportivement très animé. Avec 58 équipages au départ, on savait que les rebondissements n’allaient pas manquer !

Même si une météo clémente a remplacé la pluie du samedi matin, l’épreuve est tout sauf un long fleuve tranquille. Rapidité, régularité et fiabilité font partie des clés pour gagner, mais les changements de karting obligatoires et les erreurs de certains équipages ont plusieurs fois redistribué les cartes.

S’ils ont eux aussi connu quelques soucis, les pilotes du #1 No Culture No Future ont compensé par leur efficacité et leur stratégie. Ejectés hors du Top 10 en début d’épreuve, notamment suite à une panne d’essence, ils n’ont jamais baissé les bras… Au lever du jour, l’équipage est parvenu à prendre la tête des 24H avant de s’imposer pour la deuxième année consécutive en Ardennes. Venu prêter main forte à Matts Breckpot, Arnaud Teuwen, Dylan De Wolf et Filipe Vieira, Amandio Costa Paz a quant à lui décroché son premier succès. « Je suis très heureux d’avoir écrit mon nom au palmarès de cette épreuve », glissait celui qui était déjà monté à trois reprises sur le podium. « C’était pour moi un honneur de rouler avec des gars aussi rapides. Même avec mon expérience, j’ai appris énormément de nouvelles choses ce week-end. Cette volonté d’essayer de gagner chaque seconde, chaque dixième m’a vraiment marqué. Même si on a connu des bas dans les premiers relais, nous sommes restés motivés et concentrés sur notre stratégie. Je n’oublierai jamais cette édition 2020. »

Deuxième à quatre tours des vainqueurs, le #20 AMG Racing (Alain-Mathieu-Guillaume Huls) a atteint son objectif. La famille Huls a signé son meilleur résultat dans cette épreuve et nul doute qu’elle reviendra l’an prochain avec l’intention de faire mieux. Troisième après l’ultime changement de kart, le #24 AGT by TYS Racing (Tom Poty-Alessandro Tudisca-Rayhan Mouôya) pensait avoir fait le plus dur pour monter sur le podium. Mais c’était sans compter sur un châssis beaucoup moins performant et le retour du #9 Les Petits Bouchons (Thierry et Jérôme Halmes-Ludovic Solheid-Guy et Grégory Cahay) dans les derniers tours. À 20 minutes de l’arrivée, Grégory Cahay a finalement pris le meilleur sur la formation du TYS Racing. Joli suspens !

La bagarre pour la cinquième place a aussi proposé sa part d’incertitude et… de surprises. Parti de la 8e position sur la grille de départ, le #37 PFK (Claudio Lanni-Nicolas Gallinna-Ferdinando Maucq-Guillaume Germis) a confirmé sa bonne entrée en matière en finissant au 5e rang. Une position que le quatuor a toutefois dû défendre jusqu’au bout face à l’inattendu #69 Apex Win (Jonathan Dufrasne-Julien Vlassis-Arnaud Alexandre-Thomas Vronen-Clémence Rouceau), excellent 6e devant le #66 Kart-Events.be (Jules Van Hulle-Kenneth Naessens-Bjorn Bourgonjon), ralenti par des soucis de carburateur durant la nuit.

Le Top 10 a été complété par le #44 WKS Racing Team (Thomas Leufgen-Anthony Lejoly-Julien Jamoye-Adrien Dewalque), le #10 East Kart du recordman de victoire Fabio Paoleschi et le #50 X (Maxence Pironnet-Olivier Seffer-Guillaume Vandeberg-Tibo Van Krunkelsven).

Figurant aux avant-postes en première partie de course, le #27 Michaël Mazuin Sport (Camille et Louis Mazuin-Geoffrey Charlier-Charles Prévost) a également connu des problèmes de carburateur la nuit. Pour l’équipe #10 East Kart (Mitchel et Dusty Kukenheim-Jeff Raach-Marc Schings-Christian Douven-Fabio Paoleschi), c’est une panne d’essence (conséquence d’un réservoir mal refermé) qui a mis un terme à ses ambitions alors qu’elle était 3e.

Pas plus de réussite pour les polemen du #45 WIK Junior Team (Florian Van Dooren-Antoine Morlet-Jules Lannoye-Quentin Laruelle-François Lernage) et le #71 Dream Team Bollache (Alexandre et Kevin Brohée-Vincent Nicolay-Kevin Compère) qui ont perdu tout espoir de bon résultat après des ennuis mécaniques.

À la 21e place du classement général, on retrouvait les vainqueurs du classement « Rookies » (les équipages comptant au maximum un pilote n’ayant pas pris plus d’une fois le départ des 24 Heures) avec le #35 LCDK Rookies (Louis Lelièvre-Simon Strauven-Alexis Mathieu-Martin Scarnière) devant le #53 Very Bad Speed (Maxime Di Matteo-Nicolas Delaere-Kimberlee Tubiermont-Jeremy Massart) et le #46 R4F Team (Miguel et Antonio Algarrada-Joshua Feytons-Jo Geys-Robbert Vosters-Jan Van Poppel).

Enfin, Kart 48 a atteint son objectif de récolte de fonds pour l’opération Cap 48 de la RTBF, avec plus de 7 500 euros rassemblés. Et pour la petite histoire, cet équipage composé de pilotes renommés (dont le rallyman Tom Rensonnet et Maxime Potar, le célèbre youtuber aujourd’hui passé à Reyers), de personnalités de la RTBF, de stars du sport (comme les frères Borlée) et de personnes souffrant d’un handicap a terminé dans la bonne humeur à la… 48e place. Ca ne s’invente pas !

« Malgré une situation sanitaire qui a compliqué l’organisation de cet événement, nous pouvons être satisfaits », confie Patrick Van Billoen, le G.O. de cette course de « compétition-loisir ». « Nous ne voulions pas laisser tomber nos fidèles équipes et nous y sommes parvenus grâce à une équipe d’organisation renforcée. Tout s’est déroulé dans le respect des règles et le spectacle en piste était au rendez-vous. Sur la piste, nous avons eu très peu d’incidents et beaucoup de gestes fair-play. Tout le monde semble s’être bien amusé et c’est le principal. Rendez-vous le premier week-end de septembre 2021 ! »

Classement 24H Karting Francorchamps 2020 :

1. No Culture No Future (Breckpot-Teuwen-De Wolf-Vieira-Costa Paz) 1476 tours; 2. AMG Racing (Huls-Huls-Huls) + 4t.; 3. Les Petits Bouchons (Halmes-Halmes-Solheid-Cahay-Cahay) + 8t.; 4. AGT by TYS Racing (Poty-Tudisca-Mouôya) + 8t.; 5. PFK (Lanni-Gallinna-Maucq-Germis) + 12t.; 6. Apex Win (Dufrasne-Vlassis-Alexandre-Vronen-Rouceau) + 13t.; 7. Kart-Events.be (Van Hulle-Naessens-Bourgonjon) + 14t.; 8. WKS Racing Team (Leufgen-Lejoly-Jamoye-Dewalque) + 14t.; 9. East Kart (Mitchel et Dusty Kukenheim-Raach-Schings-Douven-Fabioleschi) + 16t.; 10. X (Pironnet-Seffer-Vandeberg-Van Krunkelsven) + 17t.; 11. Arwac Racing Team (Tahere-Balneger-Lognoul-van der Perren) + 17t.; 12. OmniTec Racing (Tortora-Spalas-Cala-Casciaro) + 19t.; 13. BF Motorsport 1 (Corstjens-Simons-Leynen-Paulussen) + 23t.; 14. Twenty Six Racing 1 (Lechien-Dekempeneer-Goris) + 24t.; 15. Friterie Chez Bryan (Zanderigo-Savema-Gomez-Amari-Belacca) + 24t; 16. FKI YOUNG WARRIORS (Philtjens-Uylenbroeck-Haest-Kokken-Kokken) + 25t.; 17. BTR Pro (De Groote-Van Grevelinge-Cools-Van Hulle-Leemans) + 25t.; 18. PBR by TYS Racing (Martel-Nardi-Corthouts-Bonifacio) + 26t.; 19. Speedfive (Moyse-Moyse-Denoel-Hindrickx-Dessart) + 27t.; 20. ComTis (De Bilde-Verbinnen-De Schouwer-Serkeyn-Vermeulen-Tytens) + 27t.; etc. (58 classés)

Source: Com