Lorsque le départ des 24 Heures Karting de Francorchamps sera donné ce samedi à 15 heures, bien malin celui qui osera s’aventurer à tout pronostic. Avec 64 équipages engagés dans une épreuve où chacun a les mêmes chances de s’imposer, la liste des candidats à la victoire est particulièrement longue. Dans un peloton accueillant de très nombreux amateurs venant se faire plaisir sur un double tour d’horloge accessible à tous, on recense aussi au moins quinze équipes susceptibles d’inscrire leur nom au palmarès.
La recette est connue : pour remporter une telle épreuve, il faut se montrer performant, mais aussi éviter toute erreur, gérer parfaitement la stratégie et… avoir cette part de réussite (ou de chance, c’est selon…) qui peut faire la différence au moment clé.
Les références au rendez-vous…
L’an dernier, la structure M Racing Experience de Félix Ferir, Olivier Montulet, Lionel Bourdouxhe et Paul Theysgens avait réalisé la course parfaite pour monter sur la plus haute marche du podium. Si Paul sera engagé par une autre équipe cette année, la formation désormais baptisée MRK Racing Experience gardera le trio Ferir-Montulet-Bourdouxhe, lequel pourra compter sur le renfort de Benjamin Kaivers pour défendre son #1.
 
Après ses victoires de 2016 et 2019, Paul Theysgens rêve de tripler la mise cette année, mais cette fois avec l’équipe JeuKiPlay. Le Champion de Belgique de Karting Indoor rejoint un autre champion national, le jeune Antoine Morlet, mais aussi le « vétéran » Miko Bouvier et, surtout, l’incontournable Fabio Paoleschi. Le Verviétois, recordman de succès, visera une dixième victoire grâce à un quatuor mixant avantageusement jeunesse et expérience !
Lauréate en 2017 et au pied du podium l’an dernier, l’équipe Ladbrokes revient à la charge avec Jérôme Farinaux et Jérémy Peclers, lesquels recevront le renfort du toujours véloce Sébastien Biélande. Du côté des anciens vainqueurs, impossible aussi de passer sous silence l’équipe Kart-events.be de Siebert Verfaillie, Kenneth Naessens, Bjorn Bourgonjon et Stefan Verhofsté. Lorsqu’il avait remporté le classement Twin en 2016, ce quatuor avait créé une petite surprise. Depuis, on sait que cet équipage est tout à fait capable de récidiver…
 
Et que dire du KMRS Racing ? Si cette équipe a déjà gagné un double tour d’horloge au Maroc, elle bute sur la victoire dans les Ardennes après avoir rencontré plusieurs contrariétés mécaniques. Sur la plus petite marche du podium en 2017, Sam Spinnael, Nicolas Bever, Benoit Visnovsky et Amandio Costa Paz avaient terminé (sans Sam) en dauphins de M Racing Experience l’an dernier après une folle remontée. Troisième en 2017, deuxième en 2018… la suite logique voudrait que KMRS s’impose cette année. Mais le sport automobile n’a que faire de la logique !
Pointons aussi parmi les vainqueurs potentiels l’équipe Arwac by Hola Lulu Racing, qui vient de remporter les 24 Heures de Teeside pour la deuxième fois. Cette formation pourra compter sur l’ancien lauréat du Belgian Indoor Karting Championship, Matts Breckpot, pour tenir le rôle de capitaine. Avec des équipiers comme Sofian Tahere, Arnaud Teuwen, Dylan De Wolf et Filipe Vieira, le vainqueur de la catégorie Twin en 2015 peut envisager une première victoire au classement général.
…et les outsiders en embuscade
Les 24 Heures Karting de Francorchamps l’ont souvent démontré, elles peuvent réserver pas mal de surprises. Et quelques outsiders entendent bien mettre à mal les favoris dimanche à 15 heures. On pense au AMG Racing de la famille Huls, Alain et ses fils (Guillaume et Mathieu) étant en outre rejoints par le Champion de Belgique de Karting Indoor, Rayhan Mouôya.
 
Poleman en 2017, le redoutable Allemand Marc Schings rêve cette fois de victoire finale avec l’équipe East Kart. Ses équipiers, Mitchel Kukenheim, Sébastien Feltes, Eddy Kukenheim et Christian Douven, savent à quoi s’en tenir.
Avec le vainqueur Twin 2015 Olivier Muraille en chef de file, l’équipe Marc Duez Events KMRS Fun (complétée par Tom Kousen, Pierrot Dujardin, Geoffrey Thissen et l’ex-Champion de Belgique de Karting Tristan Földesi) pourrait surprendre. Issus également du karting 2 temps, Tom Poty, Martin Hébette et Alessandro Tudisca feront équipe avec Julien Rossini au sein du TYS Racing by AGT.
Lauréat du général en 2016 et de la classe RT8 en 2014, Pascal Gavage intégrera l’équipe Méca Performance avec Christophe Cagnina, Arno Matot, Jérémy Mathys, Régis Matot et le toujours véloce Christian Houbben.
Ne manquant pas d’humour, l’équipe #SaMereLaTruite accueillera dans ses rangs quelques personnalités bien connues dans le karting avec Guillaume Germis, Maxime Drion, Maverick Dessy et Alexandre Delhez.
Il faudra aussi surveiller quelques jeunes loups prometteurs, par exemple au sein de l’équipe Racing 4 Belgium (Tom Delfosse-Maxence Bawin-Atillio Zanette-Manon Degotte-Christopher Rasi-Benoit Bawin) et de la formation LCDK 1 (Alexandre Raulier-Antoine Baucher-Aurélien Dasseleer-Jimmy Gaspard-Benjamin Thiry).
Enfin, quelques équipes étrangères espèrent défaire les Belges sur leur terrain, à commencer par les Britanniques de Kemp Old Coffin Kodgers, les Allemands de Zap ou les Estoniens de AD Cash HFR.
Un classement pour les Rookies
Peu à peu, ces courses de 24 Heures sont devenues une affaire de spécialistes. L’organisateur de l’épreuve ardennaise, One Day Karting, en est bien conscient. C’est la raison pour laquelle un classement « Rookie » sera établi cette année. « Une vingtaine d’équipages se disputeront cette course dans la course », explique Patrick Van Billoen. « Pour intégrer ce classement, et viser le podium que nous organiserons, tous les pilotes ensemble ne peuvent pas compter plus d’une participation aux 24 Heures Karting de Francorchamps. Ça permet aux débutants de se battre aussi pour un classement qui leur est propre. »
Pour le reste, ce qui a fait le succès des éditions précédentes est évidemment conservé : couverture vidéo (sur www.onedaykarting.be), danseuses, grid girls, présence du Kart 48 visant à collecter des fonds pour l’opération Cap 48 de la RTBF et, surtout, la volonté de faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux !
L’entrée est gratuite. N’hésitez donc pas à faire un crochet par le Karting Francorchamps ce week-end. Le départ sera donné samedi à 15 heures et le suspense promet d’être au rendez-vous !
Source: Com