Comme le dit l’adage, « les Anglais ont tiré les premiers » en remportant les Francorchamps Karting 24 Hours, une grande Première en Belgique pour une épreuve réservée aux karts 4 temps privés. Présentes en nombre, les équipes britanniques ont dominé l’épreuve. Mais aux côtés des très « british » Dan Crossley, Dave Robinson et Paul Wilkins, on retrouvait au volant du kart #43 MS Soco Select le Néerlandais Romano Franssen et… Fabio Paoleschi, vainqueur pour la neuvième fois d’un double tour d’horloge à Francorchamps !
« Nous sommes ravis ! » Dimanche soir, l’organisateur Patrick Van Billoen ne cachait pas son enthousiasme au terme de la toute première course de 24 heures pour des karts privés organisée en Belgique. « Nous n’avons eu que des mercis », se réjouissait le patron de One Day Karting. « Les concurrents sont enchantés et la décision est déjà prise : nous organiserons une deuxième édition en 2018. Vu le déroulement de ce week-end, nous sommes convaincus que le plateau, qui comprenait 19 karts pour cette première fois, va rapidement gonfler. Merci à la forte délégation anglaise pour leur dynamisme, leur enthousiasme, leur passion et leur gentillesse. Ce fut une merveilleuse surprise ! Enfin, je voudrais remercier mon partenaire Marc Pilloy et toutes nos équipes pour le travail fourni malgré une météo horrible. »
Le ciel n’a en effet pas gâté cette édition inaugurale des Francorchamps Karting 24 Hours. La pluie fut quasi incessante samedi. Recouverte de grandes flaques d’eau, la piste regorgeait de pièges et il fallait des talents d’équilibriste pour braver les éléments. Dans ce contexte, les Britanniques Dan Crossley, Dave Robinson et Paul Wilkins, le Néerlandais Romano Franssen et le Verviétois Fabio Paoleschi n’ont pas laissé planer le suspense. Parti depuis la pole position, le kart #43 du MS Soco Select – une équipe anglaise dirigée par l’emblématique Howard Lucas – n’a jamais quitté le haut du classement. De quoi permettre à Fabio Paoleschi de porter son record de succès à neuf dans le cadre de courses de 24 heures sur la piste de karting de Francorchamps !
Dans ces conditions de piste « à l’anglaise », le reste de la forte représentation venue d’outre-Manche (huit teams engagés !) a confirmé la domination des Britanniques, plus expérimentés dans les courses de ce type. Ainsi, l’équipe #13 Red Racing (Greg Booth-Adam Nichol-Steve Nichol-Lewis Cannon-Darren Sandbach) s’est offert la deuxième marche du podium… malgré un remplacement de moteur imprévu à moins de trois heures de l’arrivée.
Une frayeur dont ne profitait pas le team MS JSR (Connor Lucas-Sam Tugwell-Mick McDonald-Tom McDonald), qui complétait le tiercé final devant Offline 2 (Anthony Pogson-Dillon Roach-Vernon McCallum-Gareth Plackett), Team Keane (Rob Sanway-Danny Keane-Jake Randell-Wez Dan Parker) et Offline 1 (Chris Pedlingham-Mark Smith-Rob Aston-Jonathan Robertson).
Fun Kart Academy : la jeunesse se distingue
Rescapée du déluge, la formation Fun Kart Academy a finalement le mieux représenté les équipes belges avec une septième place finale. Un exploit quand on sait que les cinq pilotes (Antoine Morlet-Tom Delfosse-Dylan De Wolf-Guillaume Germis-Kevin Huet) affichent une moyenne d’âge de… moins de 15 ans !
La huitième place revenait aux Britanniques du Canterbury College (Kieran Mount-Jim Oliver-Will Scull-Jamie Summerhazes-Georges Simmons-Thomas McDonald-Thomas Linkin-Craig Omerod) devant le team MS Lucas (Will Jones-Oska Bentley-Joe Higgins-Tom Dudgon) et Jetset 555-Club Automobile Francorchamps (Olivier Muraille-Alexandre Simons-Philippe Denooz-Jérémy Peclers), dans le top 3 lors de son premier relais avant que des soucis mécaniques (carburation, etc.) ne fassent plonger cet équipage dans le classement. Leur top 10 n’est qu’une maigre consolation… C’est toutefois une place de mieux que le quatuor de pilotes automobiles Ugo de Wilde, Hugo Chevalier, Romain de Leval et Sam Lay, retardé par trop de problèmes techniques sur le kart #27 de F4 Subaru K Racing.
Parmi les plus rapides en piste ce week-end, les trois teams de la catégorie Evo2 (des moteurs 4 temps conçus pour la compétition, alors que les Evo1 sont des moteurs dits industriels) connaissaient également leur lot de soucis mécaniques (saut de chaine, démarreur, bris de moteur, etc.) et devaient se contenter des miettes du festin avec le #8 du Fast 8 Maranello (Rino Gulisano-Michael Veulemans-Wesley Van Den Bergh-Dave Coenen-Opnithy Puyato) en douzième position et premier de classe devant le kart #96 du Noun Racing (Yvan Muller-Jacques Loly-Steeve Hansoulle-Alessandro Lebourgeois-Kevin Caprasse). Victime d’un accrochage sous la pluie dès le deuxième tour, le kart #11 JCL Driving (Massimo Petralia-Filipe Vieira-Jonathan Monseur-Guillaume Detrait-Ferdinando Maucq) terminait en roue libre à la dix-septième place, non sans avoir signé au passage le meilleur tour absolu (49.303) avec Filipe Vieira aux commandes.
Au sortir d’une première édition pour le moins aquatique, mais placée sous le signe de l’amusement et de la passion, le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour les Francorchamps Karting 24 Hours 2018 !
Classement final : 1. Ms Soco Select #43 (Paoleschi-Franssen-Crossley-Robinson-Wilkins) 1468 tours ; 2. Red Racing #13 (Booth-Nichol-Nichol-Cannon-Sandbach) + 31 t ; 3. MS JSR (Lucas-Tugwell-McDonald-McDonald) + 33 t ; 4. Offline 2 #777 (Pogson-Roach-McCallum-Plackett) + 41 t ; 5. Team Keane #115 (Sanway-Keane-Randell-Grundy-Parker) + 44 t ; 6. Offline 1 (Pedlingham-Smith-Aston-Robertson) + 47 t ; 7. Fun Kart Academy #12 (Morlet-Delfosse-De Wolf-Germis-Huet) + 58 t ; 8. Canterbury College #22 ; 9. MS Lucas #42 (Jones-Bentley-Higgins-Dudgon) + 78 t ; 10. Jetset 555-Club Automobile Francorchamps (Muraille-Simons-Denooz-Peclers) ; 11. F4 Subaru K Racing #27 (De Wilde-Chevalier-De Leval-Lay) + 96 t ; 12. Fast 8 Maranello #8 (Gulisano-Veulemans-Van Den Bergh-Coenen-Puyato) + 123 t ; 13. Noun Racing #96 (Muller-Loly-Hansoulle-Lebourgeois) + 144 t ; 14. Mach 1 Belgium #45 (Delré-Gustin-Dehasque-Suarez) + 215 t ; 15. Steam Team #17 (Leleu-Timmermans-Rottey-Coetsiers-Sanders-Machtelinckx) + 238 t ; 16. LVDM #38 (Vandermeulen-Thisens-Hanoulle-Lestene-Knaepen-Bex) + 252 t ; 17. JCL Driving #11 (Petralia-Vieira-Monseur-Detrait-Maucq) + 402 t ; 18. MRK Team #4 (Dauw-Le Millin-Thriskos-Compère) + 488 t ; 19. BGG Mats Events Racing #23 (Albert-Sterckx-Bourguignon-Anzalone) + 659 t