Porsche 911 RSR, Porsche GT Team (92), Michael Christensen (DK), Kevin Estre (F) Laurens Vanthoor (B), Le Mans 2018

Sauf surprise, les Toyota se dirigent vers un implacable doublé. La TS050 n°8 de Buemi-Alonso-Nakajima a 1:40 d’avance sur la n°7 de Conway-Kobayashi-Lopez. A 11 tours, on retrouve les Rebellion R13 avec la n°3 de Laurent-Beche-Menezes devant la n°1 de Lotterer-Senna-Jani.

Tiercé provisoire pour les châssis Oreca en LMP2. La n°26 G-Drive Racing de Vergne-Rusinov-Pizzitola devance l’Alpine n°36 de Lapierre-Negrao-Thiriet et la n°39 GRAFF-SO24 de Capillaire-Gommendy-Hirschi qui doit lutter contre la Ligier n°32 United Autosports de Juan Pablo Montoya et sa clique.

Laurens Vanthoor et sa cochonne se dirigent vers la victoire en GTE-Pro. La Porsche 911 RSR n°92 a 2 minutes d’avance sur le reste de la meute. A noter le match pour la 2ème place entre la 911 n°91 de Bruni-Lietz-Makowiecki et les Ford GT. Maxime Martin boit le calice jusqu’à la lie sur l’Aston Martin n°97 avec une chute de pression d’huile au matin suivi d’un autre ralenti à 12h30. La belle anglaise est lointaine 14ème, derrière les GTE-Am.

La Porsche 911 RSR n°77 Dempsey-Proton d’Andlauer-Campbell-Ried est toujours leader en GTE-Am.