Alors qu’elle n’avait presque jamais quitté la tête depuis le départ, le ciel est tombé sur la tête de la Toyota TS050 Hybrid n°7. Kamui Kobayashi était annoncé au ralenti sur le coup de 00h42 pour ce qui semble être une panne d’embrayage. Après avoir tant bien que mal tenté de regagner son stand, le Japonais s’est immobilisé définitivement avant les virages Porsche.

Et les déboires du constructeur japonais n’allaient pas s’arrêter là. Nicolas Lapierre entrait avec un autre concurrent avant le virage Dunlop avant d’être victime d’un début d’incendie. La TS050 n°9 continuait sa route mais s’immobilisait dans les virages du karting. Pour de bon. Non, le géant nippon devrait revenir en 2018 s’il veut espérer gagner dans la Sarthe.

Porsche n’en demandait pas tant pour prendre la tête de l’épreuve avec l’unique 919 Hybrid encore en lice pour la gagne. Nick Tandy possède actuellement neuf tours d’avance sur la « Vaillante Rebellion » n°31, Nicolas Prost étant actuellement en tête du LMP2, qui devrait prendre sous peu la deuxième place au classement général. Troisième position pour la « Vaillante Rebellion » n°13 de Mathias Beche.

Du côté des GTE, Porsche a pris la tête des opération avec la 911 RSR n°92 de Dirk Werner devant la Ferrari 488 n°51 de James Calado et la Ford GT n°69 de Scott Dixon. Situation inchangée en Am où Dries Vanthoor et ses équipiers mènent toujours la danse au volant de la Ferrari 488 n°84 du JMW Motorsport.