Décidément, ces 24 Heures du Mans 2017 tournent au jeu de massacre pour les LMP1. Alors qu’elle était seule au monde suite aux abandons des Toyota n°7 et n°9, la Porsche 919 Hybrid n°1 de Lotterer-Jani-Tandy a été signalée au ralenti sur le circuit peu après 11 heures. André Lotterer finissait par s’immobiliser sur la ligne droite des Hunaudières. Le staff allemand confirmait par après un problème de pression d’huile, ce qui contraignait l’équipage à l’abandon. Pas de quatrième victoire dans la Sarthe pour l’ami André.

Ce coup de théâtre signifie qu’une LMP2 est plus que jamais en mesure de remporter l’épreuve. L’Oreca n°38 Jackie Chan DC Racing de Tung-Jarvis-Laurent est actuellement en tête avec deux tours d’avance sur la Porsche 919 n°2 de Hartley-Bernhard-Bamber. Sachant que le bolide allemand tourne 10 secondes au plus vite que ses prédécesseurs, tout reste encore possible.

La « Vaillante Rebellion » n°13 de Beche-Piquet Jr-Heinemeier Hansson vient de rétrograder à la troisième place au classement général. La « Vaillante Rebellion » n°31 de Prost-Senna-Canal a quant à elle décroché après un long passage par les stands suite à un problème mécanique.

Après l’accident de l’Aston Martin Vantage n°95, c’est la Vantage n°97 de Turner-Adam-Serra qui est aux commandes du GTE-Pro devant la Corvette n°63 de Magnussen-Garcia-Taylor. L’Américaine jaune précède la Porsche 911 RSR n°91 de Pilet-Makowiecki-Lietz, les trois voitures de tête étant regroupées en seulement 11 secondes ! Cela semble bien parti en GTE-Am pour Dries Vanthoor et ses camarades, toujours en tête sur la Ferrari 488 n°84 JMW. Ils ont un tour d’avance sur les Ferrari n°55 Spirit of Race et n°62 Scuderia Corsa.