C’est sous le drapeau français balancé par Chase Carey que les 61 engagés ont pris le départ des 85ème 24 Heures du Mans. Dès la première heure de course, plusieurs rebondissements sont survenus. A commencer par le tout droit à Mulsanne de Gustavo Menezes, équipier de Romain Dumas sur l’Alpine A470 n°36.

Mais le fait de course majeur était l’accrochage aux Esses Porsche peu après 16 heures entre l’Oreca n°26 G-Drive de Roman Rusinov et la Porsche 911 n°88 Proton de Khaled Al Qubaisi. Le choc était trop important pour la Porsche qui ne pouvait être réparée. Et Stéphane Lémeret de déjà ranger son casque sans même avoir pu prendre le volant en course…

Tout va bien pour Toyota au sommet de la hiérarchie. Sur le coup de 18 heures, le constructeur nippon place deux de ses TS050 Hybrid aux deux premières places. Kamui Kobayashi, actuellement au volant de la N°7, précède Anthony Davidson sur la n°8. Trente secondes séparent les deux Toy’ tandis que la Porsche 919 n°1 de Nick Tandy est troisième à seulement 5 secondes de Davidson. Au-delà de la minute pleine, on retrouve la Porsche 919 n°2 de Earl Bamber et la Toyota TS050 n°9 de José Maria Lopez.

Que les fans de Michel Vaillant se réjouissent : les deux « Vaillante Rebellion » mènent la danse en LMP2 ! Nicolas Prost est en tête sur la n°31 devant Mathias Beche sur la n°13. Suivent les deux… Oreca du clan Manor, la n°24 de Jean-Eric Vergne précédant la n°25 de Simon Trummer. On retrouve ensuite les… deux Oreca du Jackie Chan DC Racing avec la n°37 d’Alex Brundle devant la n°38 de Thomas Laurent. Le jeune Français a toutefois perdu le contact avec les leaders après une sortie de piste à Indianapolis.

Aston Martin Racing évolue en formation dans la catégorie GTE-Pro avec la Vantage GTE n°95 de Marco Sorensen devant la n°97 actuellement pilotée par Daniel Serra. Les deux machines de Gaydon devancent les deux premières Ford GT. Olivier Pla est en ce moment troisième sur la n°66 devant Harry Tincknell sur la n°67. Cinquième position pour la Porsche 911 RSR n°92 de Michael Christensen. A noter que les dix premiers de la catégorie sont regroupés en seulement 45 secondes. Un souffle !

Seul Belge encore en piste après l’abandon précoce de Lémeret, Dries Vanthoor est actuellement deuxième du GTE-Am sur la Ferrari 488 n°84 du JMW Motorsport. Le Limbourgeois est précédé par l’Aston Martin n°98 de Paul Dalla Lana. William Sweedler se hisse dans le Top 3 provisoire sur la Ferrari 488 n°62 de la Scuderia Corsa.