Si Porsche s’était adjugé les essais libres, Toyota n’a pas tardé à répliquer lors de la première séance qualificative disputée jeudi entre 22h et minuit. Une séance qui a dû être retardée de 20 minutes afin de réparer quelques rails de sécurité suite à une crash lors des essais libres du Road to Le Mans.

Kamui Kobayashi se montrait le plus rapide, permettant à ses équipiers Mike Conway et Stéphane Sarrazin de se hisser en pole provisoire sur la Toyota TS050 Hybrid n°7. Mais le Japonais n’a pu bénéficier d’un tour clair et n’a pas sorti la grosse attaque, ce qui signifie que les chronos tomberont surement ce soir…

« J’ai eu du trafic lors de mon meilleur tour, ce qui est un peu frustrant », admet Koba. « C’est bien d’être en pole provisoire. Nous avons fait des progrès sur la voiture, et j’ai gagné en confiance à son volant au fil de l’après-midi. Les qualifications ne sont pas primordiales sur une course de 24 heures. Voyons désormais comment nous pouvons nous améliorer sur les longs relais. Nous devons être fin prêts pour cette longue épreuve. »

Toyota signe le doublé avec la n°8 de Buemi-Davidson-Nakajima en première ligne provisoire. La meilleure Porsche 919 Hybrid, la n°2 de Hartley-Bernhard-Bamber, est troisième devant la Toyota n°9 de Lopez-Lapierre-Kunimoto et la Porsche n°1 de Jani-Lotterer-Tandy. Mais on a volontairement travaillé sur la course dans le clan allemand…

Le suspense fut total en LMP2. Si les Oreca Manor emmenées par Jean-Eric Vergne et Vitaly Petrov ont pointé en tête de la hiérarchie pendant une bonne partie de la séance, Bruno Senna (Oreca n°31 Vaillante Rebellion) et Matthieu Vaxivière (Oreca n°28 TDS Racing) passaient à l’offensive dans les dernières minutes de la session, le Français offrant à ses équipiers Emmanuel Collard et François Perrodo la pole provisoire.

Deuxième temps pour Senna-Prost-Canal sur la première « Vaillante » devant l’Oreca n°25 CEFC Manor TRS Racing de Gonzalez-Trummer-Petrov. La catégorie a néanmoins été chahutée par plusieurs soucis dans le fief des Dallara. La n°47 du Cetilar Villorba Corse était d’abord arrêtée à l’entrée de la pitlane tandis que la n°27 SMP Racing connaissait un début d’incendie à Mulsanne. Quant à la n°29 Racing Team Nederland de Lammers-Van Eerd-Barrichello, première non-Oreca en 13ème position de classe, elle évoluait brièvement au ralenti au niveau du virage Dunlop.

Après Ferrari lors des essais libres, c’est Aston Martin qui a pris l’avantage en GTE-Pro avec le meilleur chrono provisoire pour la Vantage n°95 de Thiim-Sorensen-Stanaway. Le bolide vert est pourchassé par les deux Ferrari 488 AF Corse, la n°71 de Rigon-Bird-Molina précédant la n°51 de Calado-Pier Guidi-Rugolo. Aston Martin récidive en GTE-Am avec la pole pour la n°98 de Lamy-Lauda-Dalla Lana. Septième place pour Stéphane Lémeret sur la Porsche 911 RSR n°88 Proton, juste devant Dries Vanthoor sur la Ferrari 488 n°84 JMW.