Les Vaillant ont-ils voulu jouer les Leader lors des dernières 24 Heures du Mans ? Les commissaires sportifs viennent de disqualifier l’Oreca 07 n°13 de Nelson Piquet Jr, David Heinemeier Hansson et Mathias Beche. En cause, l’utilisation en course d’un capot moteur modifié et ne répondant dès lors plus à la fiche d’homologation.

En résumé, la « Vaillante Rebellion » de pointe a rencontré des soucis de démarreur lors de la dernière partie de l’épreuve. La LMP2 blanche et bleue avait d’ailleurs écopé d’un Stop and Go pour ne pas avoir coupé son moteur lors des ravitaillements. Un trou a dès lors été fait dans le capot arrière afin de permettre à un mécanicien d’accéder directeur au starter et de ne pas perdre un temps précieux dans les stands à retirer le capot. La « Vaillante » n°13 a par la suite pris la piste avec le capot incriminé.

La sanction est lourde de conséquences pour l’équipe de Bart Hayden qui perd ainsi la troisième place au classement général et la deuxième dans la catégorie LMP2. Le Jackie Chan DC Racing voit ainsi ses deux voitures monter sur le podium au scratch avec l’Oreca n°37 de Cheng-Gommendy-Brundle montant se hissant dans le Top 3 et prenant la médaille d’argent en LMP2. Longtemps en lutte pour le podium, Alpine A470 n°35 de Panciatici-Ragues-Negrao hérite quant à elle de la troisième place dans la catégorie LMP2.

A l’heure d’écrire ces lignes, Vaillante Rebellion n’a pas encore fait appel de la décision. Voilà en tous cas une bévue qui sonne faux à l’image du plus célèbre pilote de l’univers de la bande dessinée…