La toute nouvelle Porsche Esports Team a remporté la première édition des 24 Heures du Mans virtuelles. Entre les mains du pilote d’usine Nick Tandy (Grande-Bretagne) et du Junior Ayhancan Güven (Turquie) ainsi que des pilotes de sim professionnels Josh Rogers (Australie) et Tommy Östgaard (Norvège), la version numérique de la 911 RSR 2017 a vu le drapeau à damier en tête sur le Circuit des 24 Heures de 13,626 kilomètres après un total de 339 tours. Dans la catégorie GTE, ils ont franchi la ligne d’arrivée après un marathon impeccable avec une avance d’un tour sur leurs dauphins. Exactement 50 ans après la première victoire de Porsche au classement général, le quatuor rend parfaitement hommage à Hans Herrmann et Richard Attwood. Le 14 juin 1970, le duo germano-britannique a décroché les 24 Heures du Mans au volant de la 917 KH. Avec un total de 19 victoires au classement général de la plus grande course d’endurance, Porsche a remporté plus de victoires que tout autre constructeur à ce jour. En raison de la pandémie de coronavirus, les vraies 24 Heures du Mans ont été reportées au 19/20 septembre.

L’usine Porsche a abordé l’événement numérique avec quatre 911 RSR virtuelles. Chaque voiture était équipée de deux vrais pilotes de course et de deux professionnels de l’esport issus de l’équipe Coanda Simracing. Dès le début, l’équipage de la voiture n ° 93 s’est révélé particulièrement compétitif. Après un bon départ pour la Porsche 911 RSR n ° 88 de Dempsey-Proton, Tandy – vainqueur au classement général du Mans en 2015 – a remis la voiture à Östgaard et après quatre bonnes heures, ils ont pris la tête. Avec une belle régularité, Güven et Rogers ont prolongé leur avance, et même pas deux arrêts aux stands en raison de problèmes techniques pourraient interrompre leur charge. Vers 6 h 15 avec le soleil levant, Rogers, 20 ans, a également réalisé le tour  le plus rapide de la catégorie GTE en 3: 48,203 minutes.

« Cette victoire met du baume au coeur », commente Nick Tandy. « Nous avons des mois très difficiles derrière nous. La longue pause sans véritable course a été et est une vraie tension pour tout le monde chez Porsche Motorsport, ainsi que pour les fans et les pilotes. Pour cette raison, les 24 Heures du Mans virtuelles ont été une brillante initiative pour relancer la course automobile. Ce même jour, il y a cinq ans, je suis monté sur la plus haute marche du podium en tant que vainqueur du Mans. Maintenant, gagner la course virtuelle n’est pas désagréable! »

La Porsche 911 RSR n ° 92 était également sur la bonne voie pour un podium, avec Matt Campbell (Australie), Porsche-Junior Jaxon Evans (Nouvelle-Zélande), Mack Bakkum (Pays-Bas) et Jeremy Bouteloup (France). Malheureusement, ils furent victimes d’une bug de serveur près d’une heure avant la fin de la course. Ils ont atteint la ligne d’arrivée au 11e rang de la catégorie GTE.

Un autre candidat pour le top 3 était la voiture n ° 91, conduite par les deux pilotes d’usine Porsche Formula E André Lotterer (Allemagne) et Neel Jani (Suisse) ainsi que l’Américain Mitchell de Jong et Martti Pietilä de Finlande. Après avoir couru dans le top 4 jusqu’aux petites heures du matin, un problème de serveur lors du changement de pilote a coûté un temps précieux au moment où ils s’apprêtaient à se diriger vers le dernier tiers de la course. Pour eux, cette participation numérique au Mans s’est achevée à la 12e place.

La malchance a tourmenté les pilotes officiels Simona de Silvestro (Suisse) et Patrick Pilet (France) ainsi que les coureurs sim Martin Krönke (Allemagne) et David Williams (Grande-Bretagne). De Silvestro s’est empêtré dans un accident après seulement 30 minutes et est tombé loin sur le terrain. Le crash de Pilet au milieu de la course les a ensuite mis hors combat.

« Dans le monde des courses virtuelles, à l’instar de la réalité, une préparation minutieuse et une concentration totale sur plus de 24 heures ont contribué à ce grand résultat. Mes sincères remerciements à Marco Ujhasi, aux pilotes et à toute l’équipe Porsche Esports. », conclut Fritz Enzinger, vice-président de Porsche Motorsport.

Source: Com