Celle-là, on ne l’avait pas vu venir. Alors qu’on espérait voir en pole position l’une ou l’autre GT3 pour ces 45e 24 Heures du Nürburgring, c’est la SCG003C n°704 du Traum Motorsport qui a coiffé tout le monde à l’issue du « Shoot-out » établissant les 30 premières places sur la grille de départ. Jeff Westphal est parvenu à réaliser un chrono étourdissant de 8:15.427, le Californien étant le seul pilote à avoir tourné sous les 8 minutes et 15 secondes. Et si la petite GT voulue par le milliardaire Cameron Glickenhaus créait une deuxième surprise sous le drapeau à damier dimanche après-midi ?

La première ligne est 100% américaine puisque son compatriote Connor De Phillippi a qualifié l’Audi R8 LMS n°29 du Land-Motorsport au deuxième rang. La firme d’Ingolstadt place dans les dix premiers ses cinq voitures qualifiées pour le Top 30. Du côté du Audi Sport Team WRT, on a de quoi être satisfait. La structure hennuyère hisse ses deux R8 LMS dans le quinté de tête. Robin Frijns est parvenu à décrocher le troisième chrono au volant de la n°9 tandis que Nico Müller, équipier de Fred Vervisch sur la n°10, est cinquième. Le Hollandais et le Suisse sont séparés par la Ferrari 488 GT3 n°22 du Team Monschau.

Les autres Belges qualifiés pour le Top 30 ont connu moins de réussite. Il faut en effet descendre à la 24ème place pour retrouver Maxime Martin. Chargé de qualifier la BMW M6 GT3 n°99 du ROWE Racing, le Bruxellois a été moins en verve que lors des séances précédentes. Juste derrière lui, on retrouve Martin Ragginger qui épaule Laurens Vanthoor sur la Porsche 911 GT3-R n°44 du Falken Motorsports. Guère mieux chez nos Bentley Boys. Maxime Soulet partira 26ème sur la n°36, soit deux échelons devant Nico Verdonck sur la n°37.