BMW a montré qu’il allait falloir compter sur ses M6 GT3 cette année aux 24 Heures du Nürburgring. Neuf GT bavaroises se sont hissées dans le Top 30 lors de la première séance qualificative disputée de 20h05 à 23h30 par une météo estivale. Le Team Schnitzer a marqué son territoire en se hissant au sommet de la feuille de temps avec la M6 n°43 de Farfus-Lynn-Da Costa-Scheider.

Alors que la Bavaroise détenait déjà le chrono de référence, Augusto Farfus est sorti en fin de séance pour profiter d’un trafic moins dense et claquer un temps de 8:22.307. L’écurie de Charly Lamm place sa deuxième monture, la M6 n°42 de Wittmann-Blomqvist-Tomczyk-Farfus au troisième rang, derrière la Bentley Continental n°38 ABT de Jöns-Mamerow-Pepper-Brück. La première Audi R8 LMS est quatrième avec la n°29 Land-Motorsport de Mies-De Phillippi-Winkelhock-van der Linde. L’unique Ferrari 488 GT3 pilotée par Wiess-Kainz-Krumbach-Keilwitz complète le quinté de tête.

Chez les Belges, la meilleure performance est à mettre à l’actif de Maxime Martin sur la BMW M6 n°99 ROWE qu’il partage avec Alex Sims, Philipp Eng et Marc Basseng. Le Bruxellois est septième. Troisième des essais libres l’après-midi, Laurens Vanthoor (Porsche n°44 Falken) est crédité du 18ème chrono. Suivent Fred Vervisch (Audi n°10 WRT, 24ème), Nico Verdonck (Bentley n°37 ABT, 25ème) et Maxime Soulet (Bentley n°36 ABT, 29ème). Dans les autres catégories, Alessio Picariello (Porsche Cayman n°75 Prosport) est 7ème en SP-X, Vincent Radermecker (Hyundai i30 N n°92) et Jean-Luc Behets (Opel Astra n°94) respectivement 6ème et 11ème en SP3T, Frédéric Ledoux (Porsche Cayman n°151 Adrenalin) 3ème en V5, Bruno Beulen (Porsche Cayman n°71 Muehlner) 2ème en SP10, Vancampenhoudt (BMW M4 n°51Schrimer) 2ème en SP8T et Jacques Derenne (Toyota GT86 n°130 Pit Lane) 9ème en SP3.

Ce vendredi, la dernière séance de qualifications collectives aura lieu de 9h30 à 11h30, avant la super-pole qui définira les 30 premières places sur la grille de 19h50 à 20h30.