Avant le coup d’envoi de la 70ème édition de la course, les 20 voitures les plus rapides des qualifications d’hier soir devaient participer à cet affrontement décisif, chaque équipage désignant un pilote chargé d’effectuer deux tours du circuit de Spa-Francorchamps.

Seulement 19 voitures ont finalement participé à la séance après un gros crash lors du warm-up dont la Mercedes-AMG GT3 # 88 AKKA-ASP a été victime. Raffaele Marciello était au volant et devait également disputer la SuperPole. Mais l’équipe française doit à présent se concentrer sur la réparation des dégâts, dans les temps, pour prendre le départ des 24 Heures.

Les 19 pilotes restants ont roulé dans l’ordre inverse de la séance qualificative de jeudi, en prenant la piste à une minute d’intervalle.

Bien que son équipage ait pris la quatrième place à la moyenne des chronos lors des qualifications de jeudi, Vanthoor avait signé le meilleur tour individuel et était donc considéré comme l’un des principaux favoris de la SuperPole.

Finalement, tout a paru facile. Le benjamin des pilotes a été le 16ème à prendre la piste et a signé le meilleur temps de la séance lors de son tout premier tour lancé, puis est allé encore plus vite sur sa deuxième tentative pour décrocher une pole position incontestable. Pour sa performance, le champion belge a été récompensé par un pneu commémoratif Pirelli marquant la 70èmeédition des Total 24 Hours of Spa.

La suprématie de Vanthoor a été confirmée par son meilleur chrono, 2m18.578s, qui fait de lui le seul homme à passer sous la barre des 2m19s, soit 0.605s entre le pilote WRT et son plus proche rival.

Un autre favori local, Maxime Martin, avec un chrono en 2m19.183s à bord de l’Aston Martin V12 Vantage #62 de R-Motorsport, semblait imbattable jusqu’à ce que Vanthoor sorte le grand jeu.

Néanmoins, les efforts de Martin permettent à deux pilotes belges de terminer en tête de la séance sur le circuit le plus célèbre du pays, tout en préparant parfaitement l’équipage de la #62 aux 24 Heures.

Le pilote suisse Nico Muller termine troisième sur l’Audi Sport Team WRT #2, se classant à moins de deux dixièmes de l’Aston Martin. Derrière lui, Davide Rigon place la Ferrari 488 GT3 #72 SMP Racing à la quatrième place, assurant ainsi un excellent résultat au seul représentant de la catégorie Pro de la marque italienne.

Kelvin van der Linde s’est montré impressionnant, cinquième sur son Audi R8 LMS Montaplast by Land-Motorsport, devant un autre performer, Côme Ledogar, qui a mené une grande partie de la séance sur la McLaren 650 S GT3 Garage 59. La BMW M6 GT3 #34 Walkenhorst Motorsport, la plus rapide lors des qualifications, s’élancera de la huitième place.

Parmi les 10 marques représentées pendant la SuperPole, sept figuraient parmi les 10 meilleurs de la séance de ce soir. Audi a été la marque la mieux représentée avec six voitures participant à la SuperPole, dont quatre ont terminé dans le Top 10.

Alors que la SuperPole est terminée, tout est donc désormais prêt pour la 70èmeédition des Total 24 Hours of Spa. La plus grande course GT de la planète débutera samedi à 16h30 (heure locale), alors que l’Audi # 1 Audi Sport Team WRT emmènera le peloton pour une bataille qui durera deux tours d’horloge sur le mythique circuit de Spa.

Les 20 premiers sur la grille des 24H de Spa 2018: