Fertile en faits de course, la nuit a été interrompue pendant nonante minutes à la suite d’une violente sortie. Comme d’habitude, la nuit des 24 Heures de Spa-Francorchamps a été très animée. La course a même été interrompue pendant près de nonante minutes après un violent accident au Raidillon entre une Bentley et une Lamborghini, les pilotes ayant été extraits de leur véhicule et conduits au centre médical du circuit.

Certains favoris ont vu leur espoir s’envoler, dont les Belges Maxime Martin et Maxime Soulet. L’Aston Martin de Martin a dû effectuer un changement de plaquettes de freins prématuré et a désormais deux tours de retard sur la tête. Ce fut pire pour Maxime Soulet (Bentley), qui a accroché un concurrent, perdant cinq tours dans l’aventure. À noter aussi les abandons de la BMW Rowe de Wittmann/Krohn/Collard (All-Fin-GBR), la Lexus de Ortelli/Siedler/Paltalla (Mon-Aut-Fin), les soucis d’alternateur ayant fait chuter au classement la Porsche Manthey de Dumas/Makowiecki/Werner (Fra-Fra-All) ou l’accrochage au matin de la Porsche KÜS Team75 de Laurens Vanthoor.

C’est donc la BMW de Eng/Blomqvist/Krognes (Aut-GBR-Nor) qui mène la course devant la Bentley de Pepper/Kane/Gounon (Afs-GBR-Fra) et la BMW de Klingmann/Sims/Catsburg (All-GBR-PB). Le meilleur belge classé est Fred Vervisch, actuellement 5ème sur l’Audi Saintéloc.