En l’espace de quelques années, DRM Motorsport s’est affirmé comme une écurie de référence en European VW Fun Cup ainsi qu’en Hundred Series by BGDC. Mais il y a une épreuve que l’écurie basée à Bruxelles affectionne tout particulièrement : les 24 Heures 2CV de Spa-Francorchamps.

Le double tour d’horloge le plus chevronné de Belgique a une importance toute particulière aux yeux du fondateur de DRM. « C’est en effet grâce à cette épreuve que j’ai fait mes premières armes en sport automobile il y a 13 ans déjà », explique Matthieu de Robiano. « J’ai fini par acquérir la Dyane #99 qui est la voiture sur laquelle j’ai roulé à la plupart des éditions auxquelles j’ai pris part. Même si cela va moins vite que dans d’autres championnats, le plaisir de pilotage est réel et il faut du doigté pour aller chercher les dernières secondes. Cette discipline permet aux purs amateurs d’exprimer et de vivre leur passion pleinement, ce qui est précieux dans un monde automobile de plus en plus professionnalisé. C’est donc avec plaisir que je reviens chaque année avec mon équipe pour disputer cette course ô combien sympathique. »

La célèbre #99 est une Dyane dite hybride, soit équipée d’un bicylindre à plat BMW de 850cm³ accouplé à boîte séquentielle à cinq rapports. Pour ce qui sera sa seule course de l’année les 25, 26 et 27 octobre prochains, elle disposera d’une déco revue par le célèbre Vanuf Art Design. L’anthracite se parera de rouge pour mieux faire honneur à Autographe et Coyote, deux fidèles partenaires de DRM en compétition. « Jean-Luc Vanuf est une personne qui a un immense talent », poursuit Matthieu. « Pour moi, c’est un vrai artiste que j’apprécie et respecte énormément. Pouvoir habiller la #99 avec une de ses réalisations pour ma 14ème participation aux 24h2CV est un immense plaisir et un honneur. »

Quatre pilotes se relaieront à son volant pour former un équipage dont les ambitions seront forcément élevées. Matthieu de Robiano pourra compter sur Frédéric Bouvy dont on ne présente plus les différents faits d’armes, Christophe Van Riet qui est un des pilotes belges les plus en vue sur la scène des courses historiques mais aussi Martin Businaro, le pilote-journaliste dont la vidéo des prestations nocturnes lors de l’édition précédente a fait le tour de la toile. « Cela démontre que des pilotes réputés comme Frédéric et Christophe veulent aussi prendre du plaisir aux 24h2CV », souligne Matthieu. « Dans le cas de Fred, il s’est tellement amusé l’an dernier qu’il a dit ‘oui’ tout de suite quand on lui a proposé de rempiler chez nous. Enfin, Martin a démontré qu’il était un pilote solide qui savait aller vite tout en étant soigneux de la mécanique. Pour moi, c’est un des meilleurs équipages que nous pouvions constituer. Nous rêvons de décrocher notre deuxième podium en trois éditions et, pourquoi pas, une victoire. A nous de jouer désormais pour concrétiser ce dessein. »

Source: Com