Elle présentait bien, la formation DRM Motorsport sur la grille de départ des 35èmes 24 Heures 2CV qui avaient lieu le week-end dernier sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Sublime dans sa nouvelle livrée signée Vanuf Art Design, la Dyane #99 engagée sous le nom « DRM-Coyote-Autographe » réunissait un équipage de premier choix avec Matthieu de Robiano, Frédéric Bouvy, Christophe Van Riet et Martin Businaro. Il apparaissait dès les premiers essais qu’il allait falloir compter sur le bolide anthracite et rouge fluo. « Nous avons profité d’une piste claire en début de séance pour nous hisser en première ligne », sourit Matthieu de Robiano. « Mais le plus grand enseignement des qualifications était l’homogénéité totale entre les quatre pilotes avec des chronos très similaires pour chacun d’entre nous. Nous avons donc abordé ces 24 Heures 2019 en toute sérénité. »
La Dyane #99 équipée d’un bicylindre à plat BMW animait les premières heures de la course en restant dans le peloton de tête. Chargé de prendre le départ, Matthieu de Robiano s’installait même ponctuellement en tête devant quelques 145 2CV et Citroën C1! Martin Businaro, Christophe Van Riet et Frédéric Bouvy rendaient ensuite une copie parfaite en s’attelant à conserver les rênes de l’épreuve tout en construisant une avance de près d’un tour. Mais sur le coup d’une heure du matin, la démonstration de la #99 connaissait un brutal coup d’arrêt. « Nous avons été victimes d’un bris de roulement qui a provoqué le démontage du cardan et du moyeu », explique Matthieu. « Les mécaniciens ont fait un travail fantastique pour tout remplacer et remettre la voiture en état dans les plus brefs délais. Nous avons néanmoins perdu une dizaine de tours et il fallait faire une croix sur nos chances de nous imposer à la régulière. »

Matthieu, Fred, Christophe et Martin livraient ensuite une folle course-poursuite depuis les abysses du classement. Malgré une remontée entravée par les nombreuses sorties des Safety Cars, la #99 arrachait la 5ème place absolue dans le tout dernier tour grâce à un ultime coup de rein de Christophe. Au vu des mines radieuses des pilotes et des membres de toute l’équipe, il y avait comme un air de victoire chez DRM Motorsport. « Sans cette dizaine de tours perdus au stand, nous aurions fini dans le même tour que la voiture victorieuse », ajoute Matthieu de Robiano. « Mais nous sommes tout sauf déçus. Nous sommes passés au travers des nombreux pièges d’une épreuve aussi exigeante. Toute l’équipe DRM, qu’il s’agisse des mécaniciens ou de notre stratège Alain Corda, s’est montrée parfaite. Je tire mon chapeau à Fred Bouvy et Christophe Van Riet qui ont été des équipiers extrêmement rapides et solides dans toutes les conditions, avec enfin une mention spéciale pour Martin Businaro qui a signé des relais nocturnes consistants et qui était parmi les pilotes les plus rapides en piste à ce moment-là. Je veux revenir en 2020 avec les mêmes pilotes pour prendre notre revanche. Pour conclure, bravo à notre partenaire BNLL Racing pour son doublé et merci pour son aide précieuse lors de ces trois jours de course ainsi qu’en amont. »

Il n’est pas encore question de trêve hivernale pour DRM Motorsport puisque la formation bruxelloise sera en action ce week-end du côté d’Assen pour la finale de l’European VW Fun Cup!

Source: Com