Récemment, nous avons pu prendre le volant de deux Mercedes estampillées AMG. Trois lettres prestigieuses traitées de deux manières différentes, sur deux types de carrosseries qui le sont tout autant. Petit face-à-face insolite. (Marc LACROIX)

D’un côté, la E43 AMG, de l’autre une C43… Cabrio. Deux familles, deux concepts, mais un même ensemble technique : 3 litres biturbo V6/ boîte automatique 9G-Tronic.

Comme Audi et BMW, avec respectivement leurs versions « S » et « M Performance », Mercedes prévoit désormais un modèle intermédiaire (3.0-401ch), alternative – plus sage et plus « abordable »-  aux survoltées E63/ E63S AMG (V8 4.0-420/ 450ch) ; une Première pour cette famille.

S’en suit une différence de budget non-négligeable : dès 79.497€ pour la « 43 », contre 118.000/ 128.000€ pour les « 63/ 632S ».

Extérieurement, point d’ostentation ; la discrétion reste de mise.

L’habitacle est purement Mercedes : sombre et foncé. Heureusement, une lumière d’ambiance compense un peu cette froideur germanique. Note sportive oblige, alu et carbone se mêlent au cuir. A noter le volant à méplat.

Le tout jouit du sérieux de fabrication Mercedes, non sans de petites touches très classes, comme l’horloge analogique plantée au milieu de la planche de bord. La boîte 9G-Tronic vous permet des changements de rapports via palettes au volant.

Comme sur la Classe S, le magnifique cockpit digital composé de 2 larges écrans est un régal pour les yeux ; d’un côté les cadrans, de l’autre les fonctions du système d’info-divertissement. S’ajoute à cela l’affichage tête haute.

 

Comme la E43, la C43 représente une alternative à la C63. Le V6 biturbo fournit ici 367ch pour 1870 kg (+135 que Coupé), contre 476/ 510ch pour les « 63/ 63S ».

Ici aussi, la différence de budget est significative : environ 20.000 et 26.000€.

Et ici aussi, la ligne reste relativement discrète, et tout aussi élégante capote ouverte ou fermée. Triple épaisseur et disponible en 4 couleurs, le toit de toile se manipule en 20″ jusqu’à 50 km/h.

On retrouve la planche de bord connue des Classe C, avec ces inévitables touches décoratives sportives.

La désormais tablette domine la console centrale.

Les fonds de compteurs se garnissent de damiers qui traduisent le caractère sportif de la C 43 AMG Cabrio. Les palettes au volant sont également de rigueur.

 
Associé à une boîte automatique à 9 rapports et à la transmission intégrale 4Matic, le nouveau V6 biturbo 3.0- 401ch (couple 520 Nm entre 2.500 et 5.000 tr/min) assure des performances de premier plan :  0-100 km/h en 4″6 et vitesse de pointe limitée électroniquement à 250 km/h.

Cet accroissement de dynamisme n’empêche pas la E43 AMG de conserver ses atouts de familiales, notamment son beau coffre.

A l’usage, c’est relativement doux : bonne insonorisation, feulement discret et… point de grosses sensations. Certes énergiques, les accélérations ne seront jamais brutales ; l’AMG E43 est davantage une grande routière rapide qu’une réelle sportive, tout en disposant d’une direction directe et précise, et d’un bon amortissement pour un véhicule de plus de 1.8 tonne…

Remarquable synthèse dynamisme/ confort, l’E43 AMG n’en nécessite pas moins un solide budget, tant à l’achat… qu’à l’usage (taxes et consommation notamment). Si le modèle d’accès est affiché à 79.497€, la longue liste d’options fait rapidement grimper la note : notre exemplaire d’essai était par exemple facturé …112.632€ !

L’histoire de la Classe E AMG se poursuit en « douceur ».

Bien que moins puissant (367 ch), le V6 biturbo de la C43 AMG se fait plus rageur, plus musical. Le 0-100 km/h est à peine inférieur : 5″0. La boîte profite d’une remarquable gestion qui la rend très dynamique et rapide en modes sport.

Pas de miracle, la contenance du coffre reste limitée : 285/ 360 lit. (capote repliée/ fermée). Idem pour les places arrière.

En action, la C43 Cabrio se révèle plus dynamique, plus vive que sa grande sœur « E ». Amateurs du genre réjouissez-vous, pétarades aux changements de rapports et aux levers de pied. Ventilés et perforés à l’avant, les disques assurent un freinage digne de cette version.

A noter ce petit saute-vent escamotable sur le dessus du montant de pare-brise, lequel permet de préserver les passagers arrière des turbulences. Pas très élégant mais efficace. A l’avant, les passagers disposent du chauffage de nuque.

Sympa dans son concept et sa philosophie, la C43 AMG n’en demeure pas moins onéreuse. Le prix du plaisir et de l’exclusivité…

Des ensembles techniques équivalents, des performances de premier plan, de la sportivité esthétique « juste ce qu’il faut » et des prix relativement comparables… Reste à choisir votre préférence : berline familiale Reine de l’autoroute, ou cabrio décoiffant ? A vous de voir.