Fernando Alonso s’est imposé d’entrée de jeu aux côtés de Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi sur la Toyota TS050 Hybrid n°8. Mais l’Espagnol n’a pas eu course gagnée, la Toyota TS050 n°7 de Kobayashi-Conway-Lopez étant revenue dans son sillage. Finalement, Radio Tokyo a fonctionné et Alonso pouvait dérouler avec la victoire.

La Rebellion n°1 de Lotterer-Jani-Senna complète le podium. Suivent la Rebellion n°3 de Laurent-Beche-Menezes et la ByKolles n°4 de Webb-Kraihamer-Dillmann.

En LMP2, O.P.A du G-Drive Racing avec la victoire de l’Oreca n°26 de Vergne-Rusinov-Pizzitola devant l’Oreca n°38 de Tung-Richelmi-Aubry et l’Alpine n°36 de Lapierre-Negrao-Thiriet.

Victoire Ford en GTE-Pro, la n°66 de Pla-Mücke-Johnson ayant finalement eu le dernier mot devant la Porsche 911 RSR n°92 de Estre-Christensen et la Ferrari 488 n°71 de Bird-Rigon, auteure d’une fin de course magistrale en débordant de façon virile la Porsche 911 RSR n°91 de Bruni-Lietz qui avait dominé la majorité de la course. Sixième place pour Maxime Martin sur l’Aston Martin n°97, complètement à la dérive niveau performances.

En GTE-Am, victoire de l’Aston Martin n°98 de Lauda-Lamy-Dalla Lana devant l’Aston Martin n°90 TF Sport de Yoluc-Hankey-Eastwood et la Ferrari 488 n°61 Clearwater Racing de Mok-Sawa-Griffin.