Malgré la température ambiante, plutôt fraîche, les Total 6 Heures de Spa-Francorchamps, avant dernière manche de la Super Saison du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, ont l’art d’échauffer les esprits des compétiteurs: pour les uns, on commence à calculer les points nécessaires pour assurer les titres mondiaux ou trophées à décrocher, tout en échafaudant des stratégies pour gagner une course qui s’annonce délicate, avec des conditions météorologiques piégeuses mêlant pluie et températures froides, tandis que d’autres élaborent des plans pour pousser à la faute certains adversaires qui paraissent intouchables, tout en privilégiant pour d’autres encore, une préparation aux 24 Heures du Mans (15 et 16 juin 2019). Ces Total 6 Heures de Spa-Francorchamps s’annoncent paradoxalement  »chaudes ».

Les qualifications ont témoigné du niveau de compétition et d’implication dans chaque catégorie.

En LMP1, la Toyota #7 du trio Kobayashi-Conway-Lopez décroche la pole avec une référence chronométrique d’1’53 »747 (la moyenne combinée des meilleurs chronos des deux pilotes) et un record pour Mike Conway avec 1’53 »683.

En LMP2, G-Drive est la plus rapide, avec une référence de 2’00 »674.

En LM GTE Pro, Ford, avec l’équipage de la #67, le duo Priaulx-Tincknell, signe la meilleure marque de la catégorie avec 2’12 »885.

En LMGTE Am, première pole position décrochée par TF Sport (Aston Martin), avec 2’16 »061 et un Charles Eastwood, qui effectuait sa première qualification en WEC, signant un incroyable 2’15 »016.

Le départ de la course est fixé demain à 13h30.

Source : Com