Toyota Gazoo Racing signe un nouveau doublé après une bataille serrée tout au long de ces 6 Heures de Silverstone. 60 240 fans enthousiastes ont suivi l’action en piste à Silverstone tout au long du week-end et ont ainsi pu apprécier le spectacle toujours palpitant des prototypes et GT les plus spectaculaires qui soient.

Après s’être échangé le commandement à plusieurs reprises, les deux Toyota ne se sont finalement départagées que lors de la dernière heure de course : Sébastien Buemi passe Kamui Kobayashi, le pilote japonais ayant fait une légère excursion hors piste.

De possibles dégâts sur le fond plat de la Toyota TS050 HYBRID n°7 ont offert à Buemi une opportunité qu’il n’a pas manqué de saisir.

Cette victoire offre à Buemi et Nakajima un deuxième succès consécutif à Silverstone, tandis que Fernando Alonso poursuit sa marche victorieuse en FIA WEC, avec pour l’instant un taux de réussite de 100 %.

Rebellion Racing termine troisième et quatrième. Pour la Rebellion R13-Gibson n°3 de Gustavo Menezes, Thomas Laurent et Mathias Beche, la dernière marche du podium s’est seulement jouée dans la dernière heure de course, lorsque la voiture de leurs compagnons d’écurie est contrainte à un arrêt au stand imprévu pour une réparation sur l’arrière de leur voiture.

Neel Jani et André Lotterer ont occupé cette troisième place pendant la majeure partie de ces 6 Heures de Silverstone. Elle semblait ne pas devoir leur échapper, mais une intervention au stand sur leur voiture les a relégués en quatrième position.

SMP Racing complète le top 5 grâce à la BR1-AER n°17 de Stéphane Sarrazin et Egor Orudzhev.

La seconde voiture de l’écurie russe était aux mains du régional de l’étape Jenson Button, de Mikhail Aleshin et de Vitaly Petrov. Mais un souci technique la contraint à l’abandon dès la première heure de course.

Le classement allait cependant changer à la nuit tombée quand les commissaires déclassaient les deux Toyota ! En cause, une non-conformité au niveau de la flexibilité du patin. C’est donc les Rebellion qui signent le doublé devant la BR1 n°17.

LMP2 : course à suspense et doublé Jackie Chan DC Racing

L’équipe Jackie Chan DC Racing signe un superbe doublé victorieux. L’ORECA n°38 de Ho-Pin Tung, Stéphane Richelmi et Gabriel Aubry devance celle de leurs camarades d’écurie Jazeman Jaafar, Weiron Tan et Nabil Jeffri (n°37) de tout juste 1’’9 secondes après un superbe duel roue dans roue.

L’ORECA n°38 de l’écurie anglo-chinoise est revenue de loin pour s’imposer, après une pénalité drive-through (passage obligatoire à vitesse réduite par la voie des stands, ndlr) pour départ anticipé, puis une stratégie de ravitaillement décalée après avoir frôlé la panne sèche.

C’est la deuxième victoire consécutive de Jackie Chan DC Racing à Silverstone. L’ORECA n°37 est un leader impressionnant en début de course, mais sa marche en avant est compromise par une crevaison à mi-parcours.

Jazeman Jaafar ne ménage pas ses efforts, mais il aura manqué quelques tours à la n°37 pour contester la victoire à la n°38.

Leader du classement général provisoire de la catégorie LMP2, André Negrao, Pierre Thiriet et Nicolas Lapierre (Signatech Alpine Matmut) terminent troisièmes malgré une longue pénalité pour infraction sous régime de Safety Car à mi-course.

GTE-Pro : la revanche de Ferrari

La catégorie LMGTE Pro est une nouvelle fois le théâtre d’un affrontement à suspense entre grands constructeurs. Champions du Monde FIA des Pilotes GT en titre, James Calado et Alessandro Pier Guidi s’adjugent leur première victoire de la Super Saison au volant de la Ferrari 488 GTE Evo n°51 de l’équipe AF Corse. 60 240 fans enthousiastes ont suivi l’action en piste à Silverstone tout au long du week-end ; les prototypes et GT les plus spectaculaires au monde leur ont une nouvelle fois offert un spectacle de choix.

Calado et Pier Guidi ont tiré le meilleur parti d’une remarquable stratégie basée sur l’économie des pneus et du carburant, qui leur a permis de prendre la tête dans la dernière heure de course.

La deuxième place revient à la Porsche 911 RSR n°91 de Gianmaria Bruni et Richard Lietz. Le duo italo-autrichien est bien revenu après des qualifications difficiles hier, signant pour l’heure son meilleur résultat de la saison. A la suite des vérifications techniques d’après-course, la Porsche 911 RSR n°91 de Gianmaria Bruni et Richard Lietz est disqualifiée pour mesure de hauteur de caisse minimale non conforme.

Cette disqualification permet à la Ford GT n°67 d’Harry Tincknell et Andy Priaulx de prendre la deuxième place, et à la Porsche 911 RSR n°92 de Michael Christensen et Kévin Estre de se hisser en troisième position.

Priaulx effectue de brillants premiers relais et ravit le commandement à la Porsche n°92, pilotée par Kévin Estre. Toutefois, la n°67 perd gros lors de la neutralisation sous Safety Car. Tincknell doit alors livrer une prestation spectaculaire dans la dernière heure, doublant à nouveau la Porsche n°92, pilotée cette fois par Michael Christensen.

Aston Martin Racing termine cette course LMGTE Pro en quatrième position avec la nouvelle Vantage AMR d’Alex Lynn et Maxime Martin, affichant un bien meilleur niveau de performance au fil de cette troisième manche de la Super Saison FIA WEC.

BMW Team MTEK marque de nouveau points pour sa première saison WEC, grâce à la cinqième place de Martin Tomczyk et Nicky Catsburg. Partie de la pole position, la Ford d’Olivier Pla et Stefan Mücke n’est pas épargnée par les soucis. Elle termine sixième après avoir dû remplacer une portière lors d’un arrêt au stand.

GTE-Am : Porsche sans contestation

La catégorie LMGTE Am voit la deuxième victoire consécutive de la Porsche 911 RSR n°77 de Dempsey-Proton Racing, avec le maximum de points possible pour Christian Ried, Julien Andlauer et Matt Campbell.

Ce trio célèbre une victoire qui tire le meilleur parti des mésaventures de l’Aston Martin de TF Sport et de la Porsche de Team Project 1, premiers leaders de la catégorie. Celles-ci sont toutes deux pénalisées pour avoir emprunté la voie des stands avant que celle-ci ne soit officiellement ouverte pendant l’intervention de la Safety Car.

Mais ces deux voitures effectuent une belle remontée. Comme à Spa-Francorchamps, TF Sport termine deuxième, tandis que Team Project 1 décroche son premier podium en WEC grâce à Jörg Bergmeister qui, d’une superbe manœuvre, arrache la troisième place à Pedro Lamy (Aston Martin Racing) lors d’un splendide dernier tour.

Prochaine manche de la Super Saison 2018-2018, les 6 Heures de Fuji auront lieu le dimanche 14 octobre sur le Fuji Speedway.

Avec Com