Il a signé deux pole positions et les deux meilleurs tours en course

Après Monza fin juin, la Formula Renault 2.0 Northern European Cup faisait escale ce week-end à Assen pour les très populaires Gamma Racing Days réunissant plus de 80.000 spectateurs.

En présence des trois pilotes du MP Racing venus s’entraîner en vue de l’Eurocup, Gilles Magnus s’illustrait vendredi en signant les deux poles positions devant le pilote du Red Bull Junior Team et ancien lauréat de la CIK Karting Academy, Richard Verschoor.

« Je suis très heureux de cette performance car j’ai tout de même devancé de un puis deux dixièmes un pilote jouant régulièrement dans le Top 10 au niveau européen, » explique le leader de l’écurie R-Ace GP impatient d’en découdre face au gratin de l’Eurocup, fin septembre à Francorchamps, dans le cadre de l’ELMS.

Programmée samedi en fin de matinée, la première joute remportée par le Néerlandais au passeport américain Neil Verhagen, un autre espoir Red Bull, ne souriait, hélas, pas du tout à notre compatriote.

« J’ai été pénalisé d’un passage obligé par la pitlane pour un départ légèrement volé, » regrette Gilles. « Cela a ruiné ma course. J’ai dû me contenter de la 7ème place alors que j’étais le plus rapide en piste. »

C’est donc l’esprit revanchard qu’il entamait la seconde joute, toujours depuis la première place, ce dimanche matin face à des tribunes bien garnies.

« Cette fois, je suis bien parti et j’ai pu virer en tête devant Verschoor, » raconte-t-il. « J’étais plus rapide dans les deux premiers secteurs mais il revenait dans le troisième grâce à moins d’appui aéro. Malgré la pression exercée par le pilote Red Bull, j’ai réussi à me détacher tout doucement. »

Le Belge possédait huit dixièmes d’avance à mi-course quand l’intervention de la voiture de sécurité pour dégager la monoplace de son équipier Charles Milesi remettait les compteurs quasi à zéro.

« Tout était à refaire, » poursuit l’Anversois de 17 ans. « J’ai bien négocié le « restart » mais malheureusement, à deux tours de l’arrivée, Richard m’a attaqué de loin à la dernière chicane. Je ne l’ai pas vu venir. J’ai dû couper un peu pour éviter l’accrochage. »

C’est donc sur la deuxième marche du podium, entre les Néerlandais Richard Verschoor et Jarno Opmeer (pilote F1 Renault Sport Academy), que montait finalement Gilles Magnus.

« Il est bien sûr toujours un peu décevant de terminer 2ème quand vous avez signé les deux pole positions, les deux meilleurs tours en course et que vous avez mené quasi toute l’épreuve, » conclut notre espoir de la monoplace. « Néanmoins, j’estime avoir disputé un très bon week-end face à des références de l’Eurocup et d’autres jeunes loups de la mono. Je réalise en plus une bonne opération au championnat FR2.0 NEC en tête duquel j’ai augmenté mon avance. Assez pour me faire passer de bonnes vacances avant le prochain rendez-vous, mi-septembre au Nürburgring. »