4ème Montée Historique de Forêt-Trooz

MHFT-16-AFFICHEC’est, avec la Montée Historique du Maquisard, l’un des grands moments de la saison pour les amateurs de voitures anciennes dans la province de Liège. Ce dimanche 29 mai, la Montée Historique de Forêt-Trooz battra son plein pour la quatrième fois consécutive, et le moins que l’on puisse dire et écrire, c’est que le tracé de 2335 mètres, qui démarre depuis le cœur de Trooz pour se terminer à l’entrée de Forêt-Village, à proximité immédiate de son superbe château, inspire les passionnés de bolides s’étant illustrés hier et avant-hier. Il n’a en effet fallu que quelques petites journées à l’Ecurie du Maquisard pour boucler la liste de 120 engagés, mais aussi prévoir un groupe de réservistes, au cas où…

Mais qu’est-ce qui fait donc le succès de cette Montée Historique de Forêt-Trooz organisée en étroite collaboration avec l’administration communale de Trooz et le Syndicat d’Initiative local ? Le concept, avant tout ! Durant la majeure partie de la journée, soit jusqu’à 16 heures, aucune prise de temps n’est de mise. Tout n’est donc question que de fun et de plaisir. Et comme la liste des engagés est volontairement limitée à 120 voitures, chaque concurrent sait qu’il s’élancera à plusieurs reprises à l’assaut de cette côte connue naguère sous l’appellation ‘Course de Côte de Fléron’. Ensuite, il y a le revêtement de Forêt-Trooz, remis à neuf il y a deux années, ce qui garantit un asphalte de type ‘billard’ qui met en confiance les propriétaires d’anciennes.

Et puis Forêt-Trooz, à la manière du Maquisard à la mi-août, c’est le temps des copains… On roule, on discute, on refait le monde, et on apprécie la variété du plateau. Emmené cette année par cette Lenkin GP 1938 dont on a déjà parlé, et que son propriétaire ‘Ruggerro’ Troiani se fera un plaisir de présenter au public traditionnellement nombreux. Pensez donc, un bolide de type Grand Prix, de construction belge, arrivé en droite ligne des années ’30, ce n’est pas tous les jours qu’on peut apprécier dans un tel contexte…

Cette déjà célèbre Lenkin se mêlera aux autres têtes d’affiche d’un plateau traditionnellement varié, qu’il s’agisse des Alpine A110 Gr.4 (le Français Joël Favé-Lesage), Jaguar Type E V12 (Jean-Luc Van Campenhout), Triumph TR3 A (le local Henri Morainville), Triumph Spitfire (Christian Roebroecks), des petits cubes survoltés façon Renault 8 (Alain Kollenberg), Renault 5 Alpine Gr.2 (Dominique Ancion), NSU TT (Jean-Luc Faway), Autobianchi A112 (Willy Fortunato et Lillo Faracci), Fiat 850 Sport Coupé 2+2 (Aldo Di Mauro), Mini Cooper S (Denis Depelsenaire et Etienne Mafit), Volkswagen Coccinelle (Jean Lempereur) et Toyota 1000 (Michel Trillet), sans oublier ces odes au spectacle permanent que sont la Nissan Silvia du Néerlandophone Pieter Gouwy (adepte du ‘drift’), la BMW E30 de Lionel Junius, ainsi que les nombreux Ford Escort MK1 et MK2 qui fréquentent les épreuves régionales, et qui se battront une nouvelle fois pour le très convoité titre de ‘Roi de l’Escort’. Signalons encore que deux toujours rares Mazda RX-7 à mécanique rotative, engagées par Pierre Habran et Eric Patureau, sont aussi annoncées au départ.

MHFT15-13

Une fin de journée… en or !

Une fois la partie ‘Démo’ terminée, sur le coup de 16 heures, les chasseurs de chrono se succéderont dans la côte, afin de décrocher le titre, certes officieux, de ‘Champion du Monde des gars du coin’ que tant d’organisateurs envient désormais à l’Ecurie du Maquisard. Ce prochain dimanche, ils seront plus d’une vingtaine à vouloir faire tomber les temps et poursuivre l’aventure du fil du Top 10, du Final 3 et de l’affrontement ultime, la Montée en Or. Un exercice d’équilibrisme dont les favoris sont clairement François De Spa (Porsche 911), Geoffrey Leyon (Ford Escort MK1), André Lausberg (Porsche 911), Johnny Delhez (Ford Escort MK1 et MK2), Bernard Cornet (VW Cox), Maxime Hebrant (Opel Ascona), Mario Hermanns (Peugeot 205 Maxi), Daniel Reuter (Porsche 914/6), mais aussi Tony Kevers (VW Golf II), dont on apprécie le retour aux affaires de Forêt-Trooz. Si on ajoute la Toyota Celica GT4 ‘Carlos Sainz’ de Damien Cornet, dont on découvrira le potentiel, on peut s’attendre à une fin de journée sous forme de feu d’artifice !

Signalons pour être complet que l’accès à la côte est de 5 euros pour les adultes… hommes, puisque les dames, demoiselles et enfants de moins de 12 ans sont gracieusement invités. Il n’y a plus qu’à réserver le soleil pour ce prochain dimanche… et roulez jeunesse !