Une aventure à l’américaine, avec au bout du compte un Happy End ! Ce que l’équipe AC Motorsport et ses pilotes Stéphane Perrin, Mathieu Detry, Rik Breukers et Matthew Taskinen ont vécu à Sebring, Floride, lors de la finale de la 24H Series 2021, restera assurément gravé dans les mémoires. Ou comment parachever l’année sur un retentissant succès ! 

L’histoire de la toute première course de 24 heures organisée sur le Sebring International Raceway, c’est d’abord celle d’un imbroglio logistique qui a longtemps rendu le timing de l’épreuve incertain. Le bateau ayant transporté les bolides et le matériel des teams en direction de la Floride ayant pris du retard, pilotes et membres des équipes n’avaient plus qu’à prendre leur mal en patience durant la semaine… Si les containers arrivaient finalement vendredi en fin de journée, le début des débats sportifs allait être pour le moins chahuté !

« C’est sans doute du rarement vu dans le cadre d’une course de 24 heures, mais on a enchaîné coup sur coup les essais libres, la qualification et la course !, s’exclame Stéphane Perrin. Sebring fait partie de ces pistes qu’il convient de respecter. Or, chaque pilote a eu droit à… 5 petits tours pour découvrir les lieux ! Un peu short… et merci le simulateur ! Ajoutez à cela une météo difficile dès le départ, avec un petit crachin revenant régulièrement, et vous avez allègrement de quoi compliquer la tâche des pilotes dès l’instant où on se retrouvait en pneus slicks sur une piste ne cessant d’évoluer. »

N’ayant plus leur sort entre les mains dans l’optique du titre, les pilotes AC Motorsport n’avaient qu’à se focaliser sur la course et la bataille de tous les instants avec les bolides de la formation Autorama Motorsport. Jamais l’écart entre l’Audi RS 3 LMS TCR #188 de Perrin-Detry-Breukers-Taskinen et la Volkswagen de pointe n’allait excéder les 2 minutes. Ce qui signifie que le moindre détail allait avoir son importance.

« Après deux relais, Rik Breukers a été contraint d’en rester là, se retrouvant avec le dos bloqué, poursuit Stéphane Perrin. Nous avons donc poursuivi la course à trois. Le dimanche, vers midi, un orage très violent a inondé la piste, obligeant à Direction de Course à brandir le drapeau rouge pendant une heure ! On évoluait à 60 km/h avec un aquaplaning permanent. Impressionnant… »

Une fois l’épreuve relancée, l’Audi #188 conservait les devants, sans parvenir à lâcher la concurrence. Peu avant l’arrivée, l’émotion était à son comble lorsque le bolide aux anneaux s’immobilisait furtivement après un ravitaillement en carburant. « J’étais au volant, et il ne fallait pas paniquer, reprend Stéphane. J’ai effectué un ‘reset’ de l’ensemble, et la mécanique s’est relancée. C’est Mathieu qui a eu le plaisir de franchir le drapeau à damier ! Ensuite, c’était Victory Lane, et des étoiles plein les yeux. On a gagné la Division TCE de la première épreuve de 24 heures organisée à Sebring ! Et ça, cela vaut tous les titres ! Un résultat qui confirme que Matthew Taskinen est définitivement notre mascotte. Il n’avait plus roulé depuis Dubaï 2019 et notre dernière victoire en date, et il revient… quand on gagne de nouveau ! Ce jeune Canadien, il faut qu’on le garde à nos côtés… »

Au bout de cette saison conclue de maîtresse façon, AC Motorsport peut bien sûr regretter les points perdus lors des courses de 12 heures. Qui ont empêché le clan belge et son duo régulier Perrin-Detry de ceindre la couronne TCE. Mais le sport auto reste un sport mécanique, et quand il accouche d’aventures comme celle du week-end écoulé, il est encore plus passionnant ! Well done, Chaps !

Source: Com