Ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué… Et ne jamais oublier qu’un rallye n’est jamais fini avant le podium final. C’est peut-être la morale de ce Rallye des Açores, première manche du Championnat d’Europe des Rallyes.

Abordant la dernière étape de cinq spéciales avec une confortable avance de 40 secondes, Alexey Lukyanuk a tout perdu le dernier jour. Malgré un tout-droit dans la troisième spéciale du jour, il conservait toutes les chances de s’imposer avec pas moins de 43 secondes d’avance sur Habaj avant d’entamer les deux dernières spéciales.

Mais dans cet avant-dernier chrono, le Russe crevait, lâchant 1’28 et chutant de la première à la troisième place. Et au premier freinage de la dernière spéciale, il se retrouvait sans frein, sortant violemment de la route et détruisant sa Citroën C3 R5…

Très convaincant sur s Skoda Fabia R5 du team SRT, le Polonais Lukasz Habaj héritait ainsi de la victoire. Il s’imposait pour 8 secondes devant le local Ricardo Moura et avec 42 secondes d’avance sur Chris Ingram.

Derrière ce trio de Skoda, on retrouvait finalement un décevant Bruno Magalhaes, quatrième à 1’29 sur sa Hyundai i20 R5.

En Junior, Efren Llarena a remporté une superbe victoire sur sa Peugeot 208 R2. L’Espagnol s’est imposé avec près d’une minute d’avance sur le Norvégien Furuseth (Peugeot). Sur son Opel Adam R2 officielle, Lundberg s’est offert un podium.

Reparti en Rally2, Grégoire Munster a encore connu des soucis de boîte sur son Opel Adam, mais il a rallié l’arrivée, accumulant une expérience qui lui sera utile pour la suite de son programme en ERC3 Junior.

Texte Vincent Marique. Photos Mikaël Cardon.