Avec une victoire au Spa Rally, un podium au Rallye de Wallonie et une apparition remarquée au Sezoens Rally, Adrian Fernémont s’est imposé comme un sérieux candidat à la victoire sur les manches du Belgian Rally Championship. Grâce à ses récentes performances, le Namurois a pu conclure de nouveaux partenariats qui lui permettront de disputer le Ypres Rally dans 14 jours, avec la Skoda Fabia R5 SAN Mazuin. Il roulera aussi sous les couleurs de WONDERCAR, le nouveau réseau national de carrosserie multimarque mis sur pied par D’Ieteren Auto.

« Quelle surprise ! J’ai hâte… » Adrian Fernémont trépigne d’impatience à l’idée de retrouver le volant de sa Skoda Fabia R5 SAN Mazuin/WONDERCAR sur les routes du Ypres Rally… « Surtout que ce rallye nous tombe dans les mains un peu par hasard », explique-t-il. « Grâce aux efforts de SAN Mazuin, nous avons su trouver des partenaires qui souhaitaient lancer une campagne de publicité pour faire connaitre leur marque. Et finalement, ils ont choisi le rallye comme vecteur de pub, en misant sur notre équipe. C’est une réelle aubaine pour nous. »

Une aubaine, car en participant au Rallye de Ypres, Adrian et son copilote Samuel Maillen ajoutent une sixième manche du BRC à leur programme 2018, synonyme de campagne complète. « C’est tout bon pour le championnat ! », se réjouit l’équipage. « Sans ce rendez-vous, il est clair que nous n’aurions pas pu défendre nos chances de podium final en fin de saison. Car à Bocholt, nos soucis de direction nous ont fait louper le coche alors que nous étions deuxièmes avant d’abandonner. Nous espérons donc récolter un maximum de points à Ypres. »

Pour cela, le Namurois est bien conscient qu’il faudra à tout prix éviter les erreurs et terminer. « Le niveau sera extrêmement élevé, avec la présence de Thierry Neuville, notamment, et des pilotes du Tour European Rally », constate Adrian. « Pour nous, il s’agira de ne pas s’enflammer face à ces professionnels, car le moindre écart se traduit souvent par un abandon. Ypres est un rallye que j’apprécie et que je connais assez bien, mais nous allons devoir apprendre. Ce sera notre première expérience en R5 et nous ne ferons pas d’essai préparatif. Il faudra donc trouver un set-up de base qui nous permette d’être dans le coup rapidement. Et puis, nous découvrirons le système de la « Qualifying Stage » qui détermine l’ordre de départ. Notre but sera d’éviter de partir tout devant, sur des routes sans la moindre trace. Pour le reste, nous avons la même approche que depuis le début de l’année : rouler le plus vite possible sans prendre trop de risques. Pour m’être imposé à deux reprises dans les catégories inférieures, je garde de bons souvenirs de cette épreuve. J’aimerais donc que ce soit toujours le cas à l’arrivée de cette édition, avec à la clé un nouveau bon résultat ! »

Maintenant que le budget est clôturé et les ambitions annoncées, reste à prendre le départ des 23 spéciales du Renties Ypres Rally, programmé du 21 au 23 juin !