Elle agite la planète du WRC depuis plusieurs jours. Il s’agit évidemment de l’histoire de l’aileron arrière non-conforme des Toyota Yaris WRC.

Résumons: la FIA a approuvé la fiche d’homologation de la Japonaise avant le Monte-Carlo 2017, dont l’aileron arrière dépassait de 3cm la largeur maximale autorisée. Pas de tricherie toutefois. Juste une interprétation différente du règlement sportif. L’erreur vient donc du responsable de la fédé qui a validé la fiche.

Toujours est-il que le plus surprenant est qu’il ait fallu attendre que Citroën veuille modifier son aileron et copier celui de Toyota pour que la FIA remarque qu’il y a un problème.

De là à dire que cet imbroglio a faussé les deux dernières saisons de WRC et la demi-campagne actuelle, il ne faut pas pousser non plus. Certes, la Yaris génère plus d’appui et moins de traînée que ses rivales mais ce n’est pas ça qui fait une différence fondamentale. Si la Toy’ va plus vite en ligne droite, c’est essentiellement dû à la qualité de son moteur. Le « retour à la normale » prévu pour la Turquie ne devrait donc pas changer grand-chose.

Et vous, que pensez-vous de cette affaire ? N’hésitez pas à nous le dire sur Facebook ou par email…