Victorieux de trois étapes sur les six au programme du Rally Kazakhstan, Nasser Al-Attiyah s’est imposé lors de la troisième épreuve de la Coupe du Monde des Rallyes Tout-Terrain.

Sur son Toyota du team Overdrive, le Qatari s’est imposé avec un peu plus de 5 minutes d’avance sur son plus proche poursuivant. Hier, Al-Attiyah aurait cependant pu tout perdre puisqu’il devait s’arrêter durant 40 minutes environ suite à un souci électrique.

Mais l’expérimenté Qatari parvenait à réparer sa monture et à terminer l’étape en conservant la tête du classement général. Les 148 kilomètres de l’ultime étape ne changeaient plus rien. Avec cette victoire, Al-Attiyah en profite pour prendre la tête de la Coupe du Monde.

Le futur vainqueur n’était pas le seul à souffrir lors de cette avant-dernière étape. En effet, Bernhard Ten Brinke et Tom Colsoul étaient fortement retardés par un bris de cardan. L’équipage décidait même de ne pas terminer l’étape pour revenir à l’assistance, ce qui allait entraîner de lourdes pénalités les reléguant au fin fond du classement. Ten Brinke et Colsoul pouvaient se consoler avec le MT signé lors de la dernière étape.

Le premier accessit revenait ainsi à Stéphane et Andrea Peterhansel sur leur Buggy X-Raid, qui concluaient l »épreuve à 25 minutes des vainqueurs.

Le podium était complété par la Mini de Jakub Przygonski, troisième à plus de 45 minutes.

Premier leader, Yazeed Al-Rajhi terminait quant à lui au 8e rang sur son Toyota de chez Overdrive.