La nouvelle était attendue depuis longtemps et elle  été officialisée deux jours après les 24H de Daytona que l’Espagnol  a disputé sur une Ligier LM-P2 du team United Autosports de son patron chez McLaren, Zak Brown. Sans guère de succès.

Fernando  Alonso fera donc bel et bien partie du line-up de Toyota en WEC pour la super-saison 2018-2019, disputant toutes les épreuves n’entrant pas en conflit calendaire avec la F1. Alonso sera donc de la partie sur toutes les épreuves, sauf celle de Fuji, programmée en même temps que le Grand Prix des Etats-Unis.

Toyota engagera deux TS050 sur l’intégralité des 8 épreuves de la super-saison 2018-2019. Sur la #7, le trio demeure inchangé puisque Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López feront toujours équipe. Cela peut constituer une demi-surprise puisque l’Argentin paraissait être sur la sellette après une saison 2017 guère convaincante en WEC.

Pour faire place à Fernando Alonso, Toyota a donc dû revoir son deuxième équipage, celui de la #8. Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima ont été conservés, au contraire d’Anthony Davidson, relégué eu rang de pilote de réserve et de développement.

Reste maintenant à Fernando Alonso à démontrer qu’il peut avoir l’esprit d’équipe et prouver sa valeur en endurance. Pas gagné d’avance…

La première course d’Alonso avec Toyota, ce seront les 6H de Spa-Francorchamps, première manche du WEC 2018-2019!

Photos Toyota Gazoo Racing