Andrea Adamo était circonspect ce vendredi soir. Si Dani Sordo est en tête du Rally Monza, l’Espagnol, tout comme son dauphin Esapekka Lappi (Ford), a été pénalisé de 10 secondes pour avoir coupé une chicane et n’a plus qu’une minuscule seconde d’avance sur Sébastien Ogier (Toyota). Evidemment, il y eut aussi l’abandon de Thierry Neuville. Pour Hyundai Motorsport, les actions au classement des constructeurs s’amenuisent quelque peu, de quoi consterner son team principal.

« Le bilan de vendredi est compliqué avec Dani en tête mais aussi l’abandon de Thierry », peste Adamo au micro de SPEED Magazine. « Les conditions sont très difficiles car il y a 3 rallyes en 1 avec du Monza Rally Show traditionnel, des passages dignes du Wales avec de la boue et beaucoup d’eau. Au fil des passages, la route est de plus en plus sale et ce sera encore plus compliqué demain. »

« J’ai confiance en Dani pour demain », poursuit le truculent transalpin. « Ce sont des conditions qui rappellent un peu le Monte-Carlo. En 2012, dans des conditions identiques, il s’est battu avec Loeb au volant d’une Mini. C’est un mec intelligent et fiable. Et je peux également compter sur Ott qui est très réfléchi. Il sait qu’il doit absolument rallier l’arrivée, quitte à perdre quelques secondes. »

Et quand on lui demande si on a hâte que la saison se termine chez Hyundai, Adamo sort une de ses punchlines dont il a le secret: « C’est difficile de dire si nous serons soulagés que 2020 se termine. Mais si on ne gagne pas le championnat, ce sera une fin de m**** pour une saison de m**** ! »