Traditionnellement, en Championnat du Monde des Rallyes, le marché des transferts s’échauffe sérieusement durant l’été, le Rallye de Finlande marquant généralement la première concrétisation des négociations en vue de la saison suivante.

Après le « Volkswagengate » de la fin de la saison 2016, ce marché avait été totalement bouleversé, entraînant l’arrivée de Sébastien Ogier chez M-Sport et celle de Latvala chez Toyota. Seul Andreas Mikkelsen, et de manière très surprenante, était resté sur le carreau…

En coulisses, ceux défendant les intérêts du Norvégien – la structure Even Management – sont très actifs depuis afin de permettre à The Handsome de retrouver un volant à la hauteur de son talent, son intérim chez Skoda Motorsport lui permettant de garder le rythme entre les reconnaissances qu’il effectue systématiquement.

Andreas Mikkelsen détient l’une des clés du marché (Photo Toni Welam/VW Motorsport)

Alors que le petit monde du WRC l’attendait du côté de chez Toyota, avec qui ses managers négocient depuis quelques temps déjà, voire de chez Citroën que l’on voit mal conserver le même trio l’an prochain, c’est avec Hyundai que le Norvégien va tester en cette fin de semaine. Et si l’équipe coréenne a accepté de mettre sur pied cette séance d’essai, c’est que les négociations sont déjà très avancées! Rappelez-vous: ni Sébastien Ogier ni Jari-Matti Latvala n’avaient eu cette opportunité après le retrait de Volkswagen…

Hyundai a donc bel et bien décidé de passer à la vitesse supérieure en envisageant l’engagement d’une quatrième i20 Coupé WRC dès cette saison et en s’attachant les services d’un jeune pilote de pointe pour les années à venir. Avec quelle ambition? Celle déjà d’atteindre les objectifs fixés dès cette année: les titres mondiaux.

Reste maintenant à voir de quelle manière l’équipe coréenne va pouvoir gérer l’inévitable rivalité interne qui ne manquera pas d’apparaître entre le leader naturel du team, Thierry Neuville, et le jeune Norvégien. Ce sont peut-être de vrais amis, sur les rallyes et en privé, mais jusqu’à présent, Neuville et Mikkelsen avaient soigneusement évité de se retrouver dans la même équipe. Justement pour ne pas être des frères ennemis.

Alors que tout le monde s’attendait à voir Sébastien Ogier déclencher le jeu de chaises musicales, surtout que les choses ne semblent pas tout à fait se passer comme il l’espérait chez M-Sport, c’est donc bel et bien Andreas Mikkelsen qui a lancé les hostilités. Pas de doute, les prochaines semaines seront intéressantes!