Créée en 2018 sur un coup de tête, le XENSART RACING, originaire de Gembloux, se verra participer pour la première fois à l’une des courses les plus difficiles au monde dans la discipline, les 24 heures de Spa-Francorchamps karting.

Cette première apparition se veut être une réussite pour Mattéo Couvreur, Loïg Lemaître, Charles Prévost et Clément Willaert, pilotes de l’équipe. C’est pourquoi ils ont décidé de mettre le maximum de chances de leur côté en faisant appel à un jeune talent belge, un certain Anthony Lambert. Pilote en Lamborghini Supertrofeo, intégré au programme jeunes pilotes de la marque italienne, il enfilera la double casquette de team manager et pilote pour emmener le XENSART RACING dans la bonne direction. « Je connais Charles depuis de longues années, nous avons couru ensemble à l’époque en karting, et nous nous sommes toujours bien entendus. Quand j’ai reçu sa proposition d’être team manager pour cette course, j’ai bien évidemment accepté. On a eu l’occasion de tester la cohésion d’équipe et diverses stratégies lors des 500 miles de Mariembourg, où je suis venu en renfort. Le contact s’est très bien établi avec les autres pilotes du XENSART RACING, c’est déjà bon signe pour les 24 heures. » déclare Anthony en souriant.

Vainqueur de catégorie lors des 24 heures de Barcelone 2018 au volant d’une Lamborghini, vice-champion d’Europe 24h TCE Series, ainsi que multiple champion en karting, Anthony demeure un atout de choix pour Charles Prévost. « Nous comptons bien évidement sur l’expérience d’Anthony en course de 24 heures, il a participé à bon nombre de meetings de ce type, aussi bien en karting, qu’en voiture. Son aide et sa vision de la course seront primordiaux pour nous mener sur le droit chemin afin de prendre les bonnes décisions tout au long du week-end et éviter les erreurs de débutants. Clément, Mattéo et Loïg ont commencé le karting que l’année dernière, c’est donc vraiment important d’être guidé correctement pour parfaire l’apprentissage. »

S’implanter dans le milieu des sports moteurs n’est pas chose aisée pour la jeune structure Gembloutoise, il a fallu se démarquer par rapport aux autres équipes à tous niveaux. « Nous avons envie de faire les choses du mieux possible et de ne pas nous contenter de simplement rouler, même si l’idée de créer le XENSART RACING s’est faite autour d’un verre. Par conséquent, nous essayons de nous créer une véritable identité dans le milieu en réalisant des vidéos décalées retraçant certaines de nos courses, mais aussi via la vente de bières à notre effigie pour financer notre saison et également par le biais de concours pour faire découvrir l’équipe ainsi que le monde du karting à tout le monde. » lance Loïg Lemaître.

Trouver du budget n’est pas chose aisée quel que soit le niveau dans la pyramide du sport automobile. Pour Mattéo Couvreur, il est important de bien s’entourer pour prendre les bonnes décisions et de ne pas foncer tête baissée. « Nous avons la chance d’avoir une véritable équipe derrière nous qui nous aide dans ce long cheminement dans différents domaines ainsi que nos fidèles sponsors, sans qui l’aventure serait beaucoup plus difficile. Je pense que nous avons les bonnes cartes en main pour avancer de manière sûre. »

Le XENSART RACING est donc dans de bonnes conditions pour attaquer cette longue et redoutable course d’endurance. Clément Willaert reste réaliste quant à un éventuel objectif à l’arrivée avec le niveau attendu. « Nous participons à ces 24 heures pour la toute première fois et c’est déjà un aboutissement en soit. Par conséquent, nous n’avons aucune expérience sur une course aussi longue. En effet, notre objectif est d’intégrer le top 20, voire top 15 avec un peu de chance. Notre but est de faire le moins d’erreurs possibles, de forger un maximum d’expérience et d’en prendre le plaisir. »

Source: Com