Anthony Thirion (D123) et Thibault Janty (D4), maîtres de la pluie !

Sous la pluie, Anthony Thirion a damé le pion aux habitués en D1-2-3 (F. Zielonka)

La course de côte de La Roche-en-Ardenne, douzième et dernière manche du championnat ASAF-FWB de la spécialité, s’est déroulée ce dimanche 23 septembre. Stoppée avant terme suite aux intempéries, elle a néanmoins permis à Anthony Thirion de signer une éclatante victoire en D123 face à Alain Cricus, le nouveau champion ASAF, imité par le local Thibault Janty, auteur d’une belle démonstration en D4.

Pour la troisième fois en quatre ans (il n’y a pas eu d’épreuve l’an passé pour cause de travaux), la course de côte de La Roche-en-Ardenne s’est déroulée sous la pluie. Mais, en ce dimanche de septembre (les éditions 2015 et 2016 avaient eu lieu en mai), sous de fortes averses et de violentes rafales de vent, le superbe tracé forestier s’est transformé en parcours du combattant pour les participants qui, à l’issue de la première montée officielle, ont interpellé organisation et direction de course. Et c’est ainsi que, la mort dans l’âme, les membres du CMP Chiny ont décidé d’interrompre  avant terme le déroulement de leur épreuve : « Ce n’est pas notre vision des choses », expliquait Guy Lejeune. « Lorsqu’un problème surgit, nous organisateurs, faisons en sorte de trouver une solution pour poursuivre l’épreuve et offrir aux concurrents ce qu’ils sont venus chercher. D’autant qu’il s’agissait, ici, de la finale de la saison et que tout n’était pas joué. Nous ne voulions pas fausser le championnat ! Mais il en allait aussi, et surtout, de la sécurité des concurrents. Le fait que les officiels soient venus m’informer que l’épreuve serait validée avec une seule montée (trois prévues au départ, ndlr) m’a bien aidé dans la prise de décision »… saluée quasiment unanimement par les pilotes et suiveurs présents. « La sagesse a parlé », ont d’ailleurs commenté nombre d’entre eux, assurant par ailleurs l’organisateur de leur soutien inconditionnel pour l’avenir.

Pour sa seconde saison en compétition, Alain Cricus est sacré champion communautaire en D1-2-3. (F. Zielonka)

Bref, des conditions difficiles dans lesquelles Anthony Thirion, déjà 5e récemment à Houyet, a excellé pour imposer, dans les Divisions 1, 2 et 3, une Opel Astra GSI (1er 3-12) étonnante d’efficacité et de motricité, aux dépens des ténors habituels. Au sein desquels Quentin Guilbert et Alain Cricus, les deux derniers candidats au titre 2018, devaient se départager puisque arrivés au matin de l’épreuve en leaders ex aequo de la compétition.

Sportivité dans l’adversité entre Alain Cricus et Quentin Guilbert qui auraient tous 2 mérité le titre (F. Zielonka)

Match qui tourna court non seulement au vu des circonstances mais surtout parce que le pilote de la Nissan Skyline GTR, meilleur temps des essais, cassa sa boîte de vitesses dans le haut du tracé, concédant près de dix secondes sur la ligne pendant que son adversaire (1er 2-8) hissait sa Porsche 996GT3 au deuxième rang. La messe était dite et, en dépit de ses 4 victoires (et un premier accessit aux points) cette saison, Guilbert félicitait très sportivement un Cricus hyper-régulier (2 succès et six premiers accessits aux points) et champion pour sa deuxième saison de côtes !

Le podium de l’épreuve était complété par Jonathan Georges (1er 2-7) qui connaît toujours le tracé comme sa poche pour avoir habité plusieurs années sur place ! La Renault Clio RS a devancé, dans l’ordre, la Porsche 997GT3 ex-Bodson de mieux en mieux emmenée par Patrick Clajot (2e temps des essais) et la Lotus Elise de l’ex-champion Asaf Olivier Dubois. Derrière Guilbert, le top 10 est complété par un autre Quentin, Barthelemy celui-ci, qui a tiré lui aussi un très bon parti de sa « petite » Honda Civic (7e et 1er 2-6) sous la pluie, Michel Dubois, mais aussi l’excellente Elisabeth Fagnant (la copilote de Jonathan Georges en rallye, 9e et 2e 2-7 avec sa propre Clio RS) qui a toujours eu l’avantage sur Yvan Michotte, 10e et 3e 2-7 avec sa Peugeot 206 RC.

On a aussi revu avec plaisir les frères Pascal et Ludovic Close et leur terrible VW Cox 1303 à mécanique 2,4 litres, le premier manquant de peu le top 10. Belle performance aussi de Philippe Denis qui hisse sa Ford Focus ST proche de la série (1er 1-3) à la 17e place finale, presqu’imité par son équipier d’un jour, Olivier Georges, 21e et 2e 1-3 sur le même véhicule. Les autres victoires de catégorie sont revenues à Andy Denis (22e et 1er de la classe 2-5 qui avait perdu dès les essais la Nissan Micra de Maxime Deminne sur sortie de route), Marc Devaux (27e et 1er 1-2 face à Julien Saussus, défait, une fois n’est pas coutume…) sans oublier Cyrielle Lejeune (37e et 1er en 3-10 sur la Rover 114GTI RHD). Citons encore la regrettable sortie de route de Valentin Breulet, venu « simplement » tester sa Peugeot 106 en vue de la prochaine saison, l’autre abandon de Chistophe Libert et la présence d’un unique participant en Histo-Démo.

Thibault Janty s’est imposé à domicile en D4 (F. Zielonka)

Enfin, la hiérarchie établie aux essais dans la Division 4 s’est confirmée l’après-midi, le local Thibault Janty dominant aisément tous les autres pilotes de kart-cross, plus habitués des épreuves sur terre et emmenés par Jonathan Denis, déjà vu à la course de côte du Ry des Glands. 6e et dernier classé, Philippe Deminne, déjà assuré du titre 2018, n’a pas tenté le diable, évoluant en pneus « slick » retaillés sur son proto Ford Ka, bien remis de sa sortie à Richelle.

Les résultats :

Le classement final des Divisions 1, 2 et 3 : 1. A. Thirion (Opel Astra-1er 3/12) 2.37.67 ; 2. A. Cricus (Porsche 996GT3-1er 2/8) 2.40.75 ; 3 ; J. Georges (Renault Clio RS-1er 2/7) 2.41.77 ; 4. P. Clajot (Porsche 997GT3-1er 3/13) 2.43.59 ; 5. O. Dubois (Lotus Elise-3/13) 2.48.10 ; 6. Q. Guilbert (Nissan Skyline GTR-3/13) 2.48.91 ; 7. Q. Barthelemy (Honda Civic-1er 2/6) 2.54.04 ; 8. M. Dubois (Lotus Elise-3/13) 2.55.34 ; 9. Elisabeth Fagnant (Renault Clio RS-2/7) 2.55.91 ; 10. Y. Michotte (Peugeot 206RC-2/7) 2.55.91 ; 11. P. Close (VW Cox 1303-3/13) 2.57.39 ; 12. A. Crapez (Peugeot 205-2/7) 2.59.32 ; 13. A. Etienne (Citroën Saxo-2/6) 3.00.80 ; 14. D. Dierckx (Citroën AX GTI-1er 3/11) 3.01.80 ; 15. M. Les (Renault Clio RS-2/7) 3.03.73 ; 16. G. Renard (Citroën-2/6) 3.04.49 ; 17. Ph. Denis (Ford Focus ST-1er 1/3) 3.05.90 ; 18. L. Close (VW Cox 1303-3/13) 3.08.69 ; 19. L. Devocht (Peugeot 206-3/12) 3.10.29 ; 20. M. Honoré (Seat Ibiza Tdi-2/7) 3.11.56 ; 21. O. Georges (Ford Focus ST-1/3) 3.11.57 ; 22. A. Denis (Peugeot 205 rallye-1er 2/5) 3.11.97 ; 23. G. Derenne (Toyota Corolla 16S-2/6) 3.12.11 ; 24. F. Maroit (Peugeot 205 rallye-2/5) 3.16.29 ; 25. M. Philippe (BMW 2002 touring-2/8) 3.17.13 ; 26. P. Thijs (BMW 318iS-2/7) 3.17.68 ; 27. M. Devaux (Citroën Saxo-1er 1/2) 3.19.93 ; 28. J. Renauld (Peugeot 106-2/5) 3.19.96 ; 29. N. Hennequart (VW Golf GTI-3/13) 3.20.26 ; 30. A. Gérard (Peugeot-2/7) 3.21.27 ; 31. C. Dirckx (Toyota Yaris-2/6) 3.21.57 ; 32. D. Arcq (Renault Twingo-2/6) 3.24.57 ; 33. O. Dunano (BMW 320iS-1/3) 3.27.79 ; 34. R. Barthelemy (Citroën Saxo-2/6) 3.27.82 ; 35. J. Saussus (Ford Fiesta XR2i-1/2) 3.28.97 ; 36. B. Georis (Peugeot-2/6) 3.30.24 ; 37. Cyrielle Lejeune (Rover 114GTI-1ère 3/10) 3.32.72 ; 38. Q. Duterme (Peugeot 106-2/6) 4.37.82 (38 classés)

Le classement final de la Division 4 : 1. Th. Janty (Kart-cross Yamaha P6-1er 4/14) 2.41.74 ; 2. J. Denis (Kart-cross Peters-4/14) 2.45.35 ; 3. S. Ansiaux (Kart-cross Barracuda-4/14) 2.49.34 ; 4. F. Veny (Kart-cross Peters Honda-4/14) 2.54.25 ; 5. J. Marville (Kart-cross Peters Honda-4/14) 3.06.05 ; 6. Ph. Deminne (Ford Ka-1er 4/15) 3.40.89 (6 classés)

 

Au championnat ASAF-FWB (classement final OFFICIEUX après 12 épreuves, 9 résultats retenus)

Division 4 : 1. Ph. Deminne 388 pts ; 2. A. Milone 278 ; 3. F. Collard 262…

Divisions 1, 2 et 3 : 1. A. Cricus 434 pts (518 au total), 2. Q. Guilbert 430 (466 au total), 3. O. Dubois 362 ; 4. D. Dierckx 356…