Avec deux courses terriblement disputées, le TCR Benelux avait débuté de la plus belle des manières sur le Hungaroring, dans la banlieue de Budapest. C’est désormais un autre circuit gravé à jamais dans l’histoire du sport automobile qui attend les 11 concurrents de la compétition Benelux pour Voitures de Tourisme.
Même si ses interminables lignes droites ont laissé la place à un tracé plus technique en 2002, le Hockenheimring est toujours aussi réputé chez nos voisins allemands. De nouveau intégrés au peloton du TCR Europe, les concurrents du Benelux s’y livreront deux courses dans la course qui promettent une fois encore d’être passionnantes.
Nouveau venu dans la discipline, Gilles Magnus a fait très forte impression en Hongrie en plaçant son Audi RS 3 LMS aux troisième et deuxième places. Contre toute attente, le jeune pilote du Comtoyou Racing arrivera donc en leader du championnat à Hockenheim.
« C’est un circuit que je connais bien et où j’ai à la fois de bons et de moins bons souvenirs », glisse l’Anversois. « En 2017, j’y avais perdu le titre en Formule Renault NEC à cause d’une décision – que je trouvais injuste – des commissaires sportifs. Mais je me suis bien rattrapé l’an dernier en gagnant la GT4 Sprint Cup Europe ! C’est un circuit que j’apprécie et où j’ai toujours été performant. Lors des tests que nous avions effectué avec le Comtoyou Racing avant le début de la saison, j’avais été rapide. Mais je sais que les essais et la course n’ont rien à voir. Nous sommes tous extrêmement motivés, mais nous devons aussi rester réalistes : le niveau est très relevé et il ne faut pas oublier que je suis un débutant dans les courses pour Voitures de Tourisme. J’essaie donc de me dire que mon premier but doit être de prendre des points, sans trop penser à plus. »
Dans le classement intermédiaire, Gilles Magnus devance les trois pilotes de l’équipe luxembourgeoise Autodis Racing by Target avec – dans l’ordre – le Serbe Dusan Borković, le Slovaque Mat’o Homola et le Britannique Josh Files. Au volant de leurs Hyundai i30 N TCR, les trois gaillards seront une fois de plus de solides clients. Ce sera le cas aussi du Français Julien Briché, lauréat de la Course 2 en Hongrie et qui emmènera de nouveau les espoirs de JSB Compétition avec sa Peugeot 308 TCR. La jeune Lilou Wadoux (Peugeot 308 TCR), benjamine du peloton, sera aussi engagée par l’équipe d’Amiens tout comme l’autre féminine, Marie Baus-Coppens. Celle-ci retrouvera toutefois sa Cupra Leon et elle espère connaître plus de réussite qu’à Budapest.
Plusieurs pilotes aborderont ce rendez-vous d’Hockenheim avec une énorme soif de revanche. Ayant dû renoncer à l’étape du Hungaroring pour cause de FIA WTCR, la star néerlandaise Tom Coronel entamera en Allemagne sa saison avec la Honda Civic TCR du Boutsen Ginion Racing. Dans le Team WRT, tant le Belge Maxime Potty (VW Golf GTI TCR) que l’Uruguayen Santiago Urrutia (Audi RS 3 LMS TCR) ont connu les affres d’un abandon en Hongrie et ils doivent déjà renverser la vapeur pour rester en lice pour le titre. Et comme cette remarque s’applique aussi au Français Aurélien Comte, engagé sur une Peugeot 308 TCR de l’équipe DG Sport Compétition, les débats promettent d’être particulièrement animés.
Contrairement à l’épreuve de Budapest, le week-end se déroulera cette fois sur trois jours avec deux séances d’essais libres de 30 minutes vendredi (11h10 et 16h40), les essais qualificatifs samedi à 10h05 (avec deux séances, la deuxième regroupant les 12 meilleurs de la Q1) et une première course à 14h40. Dimanche, c’est à 11h35 que sera donné le départ de la seconde confrontation du TCR Europe/TCR Benelux avec le Top 10 des qualifications inversé pour former la grille de départ. Les courses peuvent être suivies en direct sur www.tcr-series.tv/europe et sur le site de la RTBF Auvio www.rtbf.be/auvio. Soyez au rendez-vous, car le spectacle devrait être à la hauteur !
Source: Com