Grégory Guilvert et son coéquipier Fabien Michal n’ont pas gagné à Lédenon : ils ont en revanche obtenu les meilleurs résultats possibles dans les circonstances qui leur ont été proposées sous le chaud soleil du Gard. Avec une 7ème place samedi et une 4ème place dimanche, ils ont quitté les lieux dans un fauteuil de leader du championnat de France FFSA GT un peu moins confortable qu’en arrivant. Mais ils comptent bien faire fructifier leur petit coussin d’avance au cours de la deuxième partie de cette saison torride !

 

 

Greg affectionne particulièrement Lédenon. Son cadre est unique et dans un coin de sa mémoire, le Seine-et-Marnais garde le souvenir des émotions vécues sur ce tracé en karting 125 « Long Circuit » ou dans les formules de promotion Peugeot… Lors de sa dernière venue au volant d’une Audi R8 LMS, en 2014, il était monté sur le podium en compagnie de David Hallyday… avec l’équipe Saintéloc, bien sûr !

Mais revenons en 2019, dans un championnat de France qui a retrouvé la grande forme depuis qu’il a délaissé la catégorie GT3 au profit de sa petite sœur la GT4. Pour leurs retrouvailles avec les 3156 mètres du circuit de Lédenon, les concurrents ont dû affronter des températures parmi les plus élevées en France métropolitaine, soit près de 35° dans l’air.

« Dès les essais libres, le team a compris qu’avec cette chaleur et le poids de l’Audi, il fallait se préparer à un week-end difficile en termes de performances pures et de dégradation en course » notait Greg. « Nous avons tout de même tiré notre épingle du jeu en qualification. En essayant de faire le moins de tours possible pour économiser les pneus, Fabien a signé le 7ème temps dans sa séance, et moi le 5ème à 181 millièmes de la pole et 6 centièmes de la première ligne. Le hasard n’y était pour rien puisque j’ai réalisé deux fois quasiment le même chrono. Je pensais pourtant concéder plusieurs dixièmes. »

 

 

Fabien comme Greg pointent devant toutes les autres Audi à l’issue des essais, ce qui sera également le cas à l’arrivée des deux courses. La première est marquée par un bon relais de Fabien qui ramène l’Audi #42 au stand en 6ème position. Greg lui succède au volant pour rapidement s’apercevoir que les pneumatiques surchauffent et n’en peuvent plus. Les temps au tour s’effondrent d’une bonne seconde, voire plus dans les dernières boucles, par rapport aux légères Alpine qui caracolent aux avant-postes. Elles sont quatre dans le Top 6 ! Les champions de France 2018 franchissent la ligne au 8ème rang mais récupèrent la 7ème place suite à la disqualification pour irrégularité technique de leurs rivaux directs pour le titre national.

La course 2 sera plus mouvementée, avec au bout de l’effort un résultat inespéré. Greg perd quelques places dans le chaos du premier passage dans le Triple et quelques autres dans celui du deuxième tour au virage du Pont. La 11ème position du 2ème tour deviendra 4ème sur la feuille de classement finale. Entre ces deux extrêmes, quelques beaux dépassements des deux pilotes, un drapeau jaune que Greg n’a pas vu l’obligeant à laisser repasser un rival, un excellent pitstop, un safety-car permettant à Fabien de recoller aux leaders, un adversaire pénalisé d’un stop and go et un autre déclassé pour dépassement sous drapeau jaune. Le duo reste ainsi leader du championnat avec un point d’avance.

 

 

« Finalement il y a beaucoup de positif à retirer de ce week-end et notamment du côté du team qui est bien calé et ne commet aucune erreur » analysait Greg. « Nous avons atteint la mi-saison avec plus de points que l’année dernière mais j’ai tout de même l’impression que ce sera plus dur d’aller chercher le titre. »

La fin du mois de juillet sera placée sous le signe de la Belgique et du tobogan des Ardennes. Greg va disputer les 25 Heures de Spa Fun Cup ce week-end avec le team Défi Performance / Groupe Lemoine by M3M et un trio de pilotes Belges. Deux semaines plus tard, du 25 au 27 juillet, le championnat de France FFSA GT fera escale à Francorchamps avant une trêve estivale bien méritée.

Source: Com