Première victoire convaincante pour Quentin Clignet en Divisions 1-2-3

Bastien Rouard a vaincu le sort qui l’avait affecté à Achêne (Q. Carpentier)

En Division 4, Bastien Rouard a remporté la neuvième édition du Rallye-sprint Condruzien ce dimanche à Haversin. Pour ce sixème rendez-vous du championnat 2019 de la Fédération Wallonie-Bruxelles de la discipline, le Cinacien a été imité par Quentin Clignet dans les Divisions 1-2-3, mais aussi par Marek Maslowski et Hubert Deferm en Prov’Historic Classic et SR .

Division 4

Inscrits en toute dernière minute avec le numéro 13 sur les portières de la Skoda Fabia WRC de chez Rent Speed Racing, Bastien Rouard et Félicien Poncelet ont tiré le bon numéro au Rallye-sprint Condruzien ! Quasi à la maison, les deux amis ont dominé l’épreuve d’un bout à l’autre de la journée. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir été bousculés par un Thibaud Mazuin de plus en plus à l’aise avec la plus récente version R5 de la Fabia. Grâce notamment à un scratch en deuxième boucle, puis un temps quasi égal à celui de Rouard dans la troisième ronde, le jeune Namurois ne pointait qu’à une seconde du futur vainqueur avant que ce dernier mette les voiles en réalisant un temps canon au dernier passage. Après une troisième place puis une deuxième en Divisions 1-2-3 en 2015 et 2016, c’est cette fois avec douze secondes d’avance sur Mazuin que Bastien Rouard monte enfin sur la plus haute marche du podium à Haversin !

Déception pour Caprasse et Hérion

Alors qu’il avait la médaille de bronze quasi en poche, l’éclectique et toujours aussi impressionnant Frédéric Caprasse cassait hélas un cardan sur sa Ford Escort à moteur Millington en vue de l’arrivée. Au rayon des déçus, on retrouvait également Harry Hérion: venu préparer le prochain Rallye de la Famenne avec la Fabia R5 Rent Speed Racing, le Marchois visait une place parmi les trois premiers avant d’effectuer une petite sortie de route lui coûtant près de quatre minutes. Dès lors, c’est le champion communautaire en titre, Manu Bouts (BMW E46), qui grimpait sur la plus petite marche du podium juste devant Philippe Dewulf (Toyota Corolla WRC) et Patrick Grignet, vainqueur en 4/12 avec sa très belle Ford Puma Kit-car. Avec sa Subaru Impreza chaussée de pneus conventionnels (Classe 15), Raphaël Schuermans fermait le Top 10 de la Division 4 complété dans l’ordre devant lui par Greg Orban (Mitsubishi Lancer), Ercole Pagnotta (Impreza), Jérémie Tomballe (Citroën C2 R2) et Stéphane Delmelle (Fabia 2). Un peu plus loin, la famille Macors, avec Arnaud et Eric, remportait la classe 13 depuis la… 13e place finale !

Divisions 1,2 et 3 confondues : Grande première pour Clignet

Quentin Clignet a été la bonne surprise de cette édition en D1-2-3 (Q. Carpentier)

Si le numéro 13 a porté chance à Rouard, Philippe Castremanne n’a quant à lui pas connu la réussite en D1-2-3. Alors leader chez les utilisateurs de voitures de plus petite cylindrée chaussées de pneus de tourisme, l’Andennais a été trahi par la pompe à eau de sa Suzuki Swift en troisième boucle. Evoluant à cet instant sur un rythme quasi identique à celui de « Castre », Quentin Clignet récupérait les commandes de l’épreuve et s’envolait avec sa Peugeot 306 vers un tout premier succès bien mérité au classement général. Sur une monture similaire, Laurent Mottet aurait pu décrocher le premier accessit, mais une roue arrachée dans les ultimes kilomètres en a décidé autrement. Auteur du dernier scratch du jour pour un dixième de seconde devant Clignet, c’est finalement Jérémy Delchambre (Peugeot 205) qui prenait la médaille d’argent devant un Lionel Delbouille (Citroën Saxo) également lauréat en 3/9. Les vainqueurs de classe réalisaient par ailleurs un joli tir groupé dans le Top 10 avec le « montagnard » Christophe Le Nouvel (Peugeot 205, 3/8) en quatrième position, mais aussi Fabrice Marcolongo (Peugeot 106, 2/5), septième, et Jean-Louis Delogne (Peugeot 207 RC, 3/11), huitième. Aux commandes de sa VW Golf II GTI, David Bossicart raflait quant à lui la classe 6 depuis la treizième place, alors que les Masson, vingt-et-unièmes, l’emportaient en solitaires en 1/3 avec leur BMW 320i.

Prov’Historic : Deferm en surclassement en SR – Maslowsky en Classic

Marok Waslowski a profité des déboires d’Émile Tollet pour s’imposer en « Classic » (Q. Carpentier)

Dans les classements réservés aux véhicules historiques, on semblait se diriger vers des victoires autoritaires d’Hubert Deferm et Emile Tollet. Si le premier a effectivement mené sa mission à bien en atomisant la concurrence en PH/SR avec son Escort à mécanique Millington, Tollet devait rendre les armes en cours de journée en « Classic » après avoir rencontré de gros soucis avec le moteur – plus modeste ici – de sa Ford. Tout profit pour Marek Maslowski (Escort RS2000) qui a en outre bénéficié des ennuis de Jérôme Labye en deuxième boucle pour aller décrocher la victoire au bout de la journée. Troisième avec sa belle Simca Rallye 2, Fernand Verdin repartait aussi avec la coupe du vainqueur en classe 16. Chez les répliques (PH/SR), on notera enfin que ce sont le local Eric Debaty (Ford Sierra Cosworth) et Mathieu Louis (BMW 325i) qui prenaient les places d’honneur derrière Deferm.

Hubert Deferm a survolé le classement en « SR » (Q. Carpentier)

CLASSEMENTS GÉNÉRAUX

Division 4 :
1. B. Rouard-F. Poncelet (Skoda Fabia WRC-1er 4/14) en 31’36
2. Th. Mazuin-K. Fernandez (Skoda Fabia R5-4/14) +0’12
3. M. Bouts-C. Fiasse (BMW M3 E46-4/14) +1’05
4. Ph. Dewulf-E. Mercy (Toyota Corolla WRC-4/14) +1’20
5. P. Grignet-D. Jaminet (Ford Puma Kit-car-1er 4/12) +3’17
6. Gr. Orban-E. Wilmet (Mitsubishi Lancer Evo VIII-4/14) +3’28
7. E. Pagnotta-J. Van Camberg (Subaru Impreza STi WRC N12-4/14) +3’47
8. J. Tomballe-Th. Lallemand (Citroën C2 R2-4/12) +3’48
9. St. Delmelle-D. Gaspard (Skoda Fabia R2-4/12) +4’39
10. R. Schuermans-M. Londero (Subaru Impreza WRX STi N12-1er 4/15) +4’50
11. H. Hérion-S. Maillen (Skoda Fabia R5-4/14) +4’58
12. D. Graindorge-B. Mahy (Mitsubishi Lancer Evo VIII-4/14) +5’24
13. A. et E. Macors (VW Polo GTI-1er 4/13) +6’03
14. J.-M. Larivière-I. Wenin (Citroën C2 R2 Max-4/12) +6’34
15. M. Cailloux-G. Brion (Mitsubishi Lancer Evo VI-4/14) +6’42
16. J.-Cl. Jacques-N. Scieur (Toyota Corolla GT-4/12) +6’59

Divisions 1-2-3 :
1. Q. Clignet-D. Herbiet (Peugeot 306 GTi-1er 3/10) en 34’39
2. J. Delchambre-C. Lahaye (Peugeot 205 GTi-3/10) +0’20
3. L. Delbouille-Th. Brassine (Citroën Saxo 16v-1er 3/9) +1’16
4. Chr. Le Nouvel-C. Focant (Peugeot 205 Rallye-1er 3/8) +1’45
5. Fr. Deglin-A. Collignon (Opel Corsa GT-3/8) +2’04
6. St. Rossion-N. Collignon (Peugeot 106-3/9) +2’08
7. F. Marcolongo-Fr.-X. Roger (Peugeot 106 GTi-1er 2/5) +2’57
8. J.-L. Delogne-M. Gourmeur (Peugeot 207 RC-1er 3/11) +3’09
9. R. Vieujean-M. Listrez (Peugeot 106-3/9) +3’16
10. Fl. Nagel-E. Henri (Peugeot 106-2/5) +3’19
11. Fr. Barbé-N. Picoli (BMW 325i E36-3/11) +3’19
12. L. Picart-S. Jaminet (Opel Corsa GSi-2/5) +3’39
13. D. Bossicart-A. Florent (VW Golf II GTI 16v-1er 2/6) +3’47
14. V. Jottard-L. Davreux (Peugeot 106-3/8) +3’52
15. V. Marchal-L. Lyoubovin (Opel Astra GSi-2/6) +4’01
16. L. Lepaily-C. Berck (SEAT Ibiza Cupra-2/6) +4’03
17. N. Genon-H. Jordens (Peugeot 106-2/5) +4’17
18. O. Breny-G. Noiset (Peugeot 106-2/5) +4’25
19. M. Pirnay-F. Acedo Sancho (Peugeot 106-3/8) +4’38
20. N. Delforge-K. Dubray (Peugeot 306 GTi-2/6) +5’12
21. M. Et E. Masson (BMW 320i-1er 1/3) +5’26
22. J. Jacques-B. Leonlet (Opel Corsa GSi-3/9) +5’44
23. L. Lo Vullo-P. Leufgen (Citroën Saxo 16v-3/9) +5’45
24. B. Georis-J. Leyder (Peugeot 106-3/9) +6’01
25. L. Schoos-E. Delatte (Honda Civic-3/8) +6’37
26. Chr. Gomand-L. Lambert (Citroën DS3 HDi-2/5) +6’49
27. K. Normand-Fr. Goire (Peugeot 206 RC-2/6) +7’04
28. Fl. Preud’homme-A. Sakala (Citroën Saxo 16v-3/9) +7’22
29. P. Delbrouck-J. Barthelemy (BMW 325i E36-3/11) +7’40
30. J. Fontaine-T. Tayenne (Peugeot 106-2/5) +8’16
31. K. Potier-G. Simon (Peugeot 106-3/8) +9’10
32. L. Etienne-I. El Hamamouchi (Peugeot 106-3/8) +9’50
33. D. Renaux-Fr. André (Peugeot 106-3/8) +9’54
34. J. Bauraing-A. Arts (Toyota Corolla GT-2/5) +10’57
35. L. Hougardy-St. Brilot (SEAT Ibiza TDI-2/6) +14’46
36. M. et N. Tirtiaux (BMW E46-3/11) +17’19
37. Th. et L. Boveroux (Peugeot 106-3/8) +18’53

Prov’Historic Classic :
1. M. Masloswki-M/ De Bels (Ford Escort MkII-1er PH/18) en 40’59
2. J. Labye-Chr. Boon (BMW 323i-1er PH/19) +3’07
3. F. Verdin-M. Hallin (Simca Rallye II-1er PH/16) +11’42

Prov’Historic SR :
1. H. Deferm-N. Geilenkirchen (Ford Escort MkII Millington-1er PH/SR) en 33’54
2. E. Debaty-St. Balcaen (Ford Sierra Cosworth-PH/SR) +2’33
3. M. Louis-J.-M. Renard (BMW 325i-PH/SR) +3’50
4. A. Mattard-Chr. Knott (BMW E30-PH/SR) +5’48
5. P. Dussart-Chr. Ronvaux (Opel Ascona A-PH/SR) +6’52
6. S. Defer-P. Bauwens (Toyota Corolla AE86-PH/SR) +7’50