Le Nouvel (D123) et Boemer (D4), seuls vainqueurs 2020 !

Christophe Le Nouvel a défait (de peu) Francis Gilles à Richelle en D1-2-3 (F. Zielonka)

107 concurrents ont pris part, ce dimanche, au Mémorial Yves Feilner disputé sur le tracé de Richelle, qui restera comme la seule et unique course de côte organisée en 2020 sur le territoire belge. Bénéficiant des soucis de Jacques Marchal, Didier Boemer s’est imposé en D4 tandis que le duel Le Nouvel-Gilles en D123 s’est terminé à l’avantage du premier nommé pour… 18/100es de seconde !

On l’aura attendue longtemps cette reprise de la saison Asaf et, six mois plus tard, c’est une course de côte – la seule du championnat ASAF-FWB et la seule « tout court » cette année en Belgique – qui a initié le mouvement des organisations Asaf « sous régime Covid19 ».

Une grande responsabilité pour l’Ecurie Baudouin Visétoise qui allait devoir essuyer les plâtres tout en n’ayant pas le droit de se tromper ! Le conseil d’administration de l’Association Sportive Automobile Francophone s’était déplacé en force pour soutenir l’organisateur liégeois qui s’en est sorti avec les honneurs : « Il fallait être courageux pour oser organiser dans ces conditions. Ils ont relevé le défi avec brio, respectant bien toutes les impositions. Bravo à eux », commentait Katty Bario, secrétaire générale de l’Asaf mais aussi référente Covid tandis qu’une autre dame savourait le succès de « son » épreuve : « Je peux vous dire qu’on a stressé les derniers jours : avions-nous bien respecté toutes les consignes et contraintes ? Est-ce qu’on aurait le « go » dimanche matin pour que les pilotes roulent ? Car c’est d’abord pour eux qu’on a voulu organiser puisqu’on savait de toute façon qu’on ne pourrait pas accueillir de public. Et notre récompense, c’est d’avoir franchi le cap de la centaine de participants », souriait Jennifer Frankenne, la dynamique présidente de l’EBV !

Didier Boemer a réédité sa victoire de l’an dernier en D4 (F. Zielonka)

107 participants très exactement, dont 24 « Histo-Démo » et un vrai plateau en Division 4 avec une demi-douzaine de kart-cross attirés par un parcours leur convenant à merveille mais aussi quatre excellents pilotes de formules et proto. Si Jacques Marchal tuait tout suspense dès la première montée officielle en devançant son plus proche poursuivant de plus d’une seconde et demie, sa Van Diemen Formula X était ensuite ralentie puis stoppée par un bris d’autobloquant, expliquant sa modeste 7e place finale.

Dernier vainqueur en date, Didier Boemer en profitait pour signer ici un 3e succès consécutif au volant de sa Dallara 394 tandis que le premier accessit a fait l’objet d’un duel très serré entre Anthony Milone, qui faisait débuter un superbe proto SpeedCar, et Damien Randolet, au volant de sa célèbre FF2000 ex-Schmits et Baiwir animée par un fringant 2,4 litres, puisque la « vieille » monoplace (bientôt… 40 ans) ne s’est inclinée que pour 13/100es de seconde, en conservant 12 autres d’avance sur le champion néerlandais de kartcross, Christiaan Spelmans, ex-vainqueur de l’épreuve (2017) et premier de catégorie 4-14 cette fois, flanqué d’un Joseph Ferro qui a bien progressé pour s’offrir le scalp de Denis Delrue notamment !

Julien Lupardi a utilement complété le triomphe des Citroën AX en grimpant sur la dernière marche du podium en D1-2-3 (F. Zielonka)

Ce ne fut ni moins relevé, ni moins animé dans les Divisions 1, 2 et 3 avec une lutte pour la victoire entre deux champions Asaf, une belle délégation de voitures de rallycross (ils sont en manque aussi, eux…), des tractions de plus en plus inaccessibles et des propulsions qui restent les reines du spectacle.

Invaincu sur les lacets de Richelle depuis au moins 2015, Francis Gilles (1er 3-13) vient de connaître sa première défaite ! De peu (18/100es de seconde) et en s’étant pourtant à nouveau montré le plus rapide sur… une montée (la dernière). Mais à l’addition des deux meilleures sur les trois disputées, c’est bel et bien Christophe Le Nouvel qui a décroché la timbale : « Je ne partais pas vaincu mais, souvent, Francis me bat à Sy, Bomerée et Richelle… », commentait le pilote d’une Citroën AX GTI qui a profité du… confinement pour changer de cylindrée : « On a monté un 1800cc, toujours extrapolé d’un AX GTI, grâce à des solutions « maison », « paternelles » même !  Il doit y avoir 260 ch et… j’ai eu peur toute l’après-midi car il y avait du jeu dans un cardan ! » Mais ça a tenu et le pilote carolo (1er 3-12) s’est brillamment imposé, un succès complété par la 3e place finale de Julien Lupardi (1er 3-11) sur, rappelons-le, l’ancienne AX de réserve du vainqueur. Un podium acquis aux dépens des aussi performantes que pétaradantes Renault Clio RS de Liborio Vancheri (4e et 1er 2-7 sur une Clio 3) et Eric Nandrin (6e et 2e 2-7 sur une Clio 2) mais aussi de la Citroën Saxo que Ludovic Sougnez (5e et 2e en 3-11) vient d’équiper d’une boîte séquentielle et qu’il testait en vue du prochain critérium Jean-Louis Dumont.

Patrick Driesen présentait une superbe Opel Ascona B aux couleurs de celle utilisée par Jean-Louis Clarr dans les 80’s (F. Zielonka)

Dauphin de Le Nouvel en 3-12, Steve Fafra (7e général) devance, sur sa VW Golf GTI série 1 quatre concurrents directs parmi lesquels les premiers rallycrossmen classés (Colla Schrooten 8e sur sa Xsara Maxi, Bart Coninx 9e sur une puissante Seat Ibiza « Supernationals ») mais aussi Tony Kevers (10e avec sa VW Golf 3 Maxi) ou encore Antonio Anastasi, 11e général et 3e en 3-11 au volant d’une Fiat Cinquecento à la voix XXL !

La place honorifique de première propulsion a mis aux prises la VW Cox de Bernard Cornet (13e) et l’Opel Ascona A de Cédric Deshayes (14e) séparées par 2/100es de seconde au final (!). Mais la plus jolie était l’Ascona B Gr.2 « look Jean-Louis Clarr » de Patrick Driesen (37e) et la plus spectaculaire l’autre Ascona B de Cyril Panozzo (60e), alias Pano, maître des dérives !

Dans les autres classes, Julien Deshayes (16e) s’est défait de Daniel Dierckx et David Wathlet pour s’imposer en 2-6, catégorie dans laquelle Pascal Close (51e) alignait l’authentique et toujours aussi jolie VW Golf GTI série 1 Gr.2 paternelle. Souvenirs !. Christophe Bouille (21e) et sa VW Polo ont dominé la classe 2-8 aux dépens de Jean-Philippe Leblanc (36e) et son Audi TT « Flash Mc Queen ». Succès encore pour Sanne Schrooten (26e), seule dame au départ, en 3-10 après avoir bien amélioré ses chronos au volant de la terrible 2CV paternelle et pour René Welter (35e) en 1-3, le premier classé avec une voiture de série, fût-elle une Westfield Zei, qui lui permet encore de se rendre aux épreuves par la route ! Son second, Denis Durieu (39e), mérite des éloges lui aussi, pour n’avoir concédé que quelques dixièmes au volant de sa VW Golf II. Autres succès partiels pour Laurent Lambotte (46e, 1er 2/5) et Miguel Rodriguez (50e, 1er 1/2).

Terminons avec les participations originales des GTM Rossa de Bart Degroote (60e) et Fisher Fury de Homère De Peuter (retrait à l’issue de la première montée) et les autres abandons de Christian Jacobs (kartcross), Maxime Chacon Ruiz (VW Golf 1, transmission), Kris Bammens (Peugeot 206), Ludo De Vocht (Peugeot 206 WRX, touchette) et Andreas Geebelen (Peugeot 206).

Une dernière précision d’importance : comme aucun championnat Asaf ne sera organisé cette année, l’épreuve de Richelle entrera en ligne de compte pour un championnat Asaf courses de côte « 2020-2021 », dans le respect des décomptes habituels en fonction du nombre total d’épreuves qui seront organisées en 2021. Rien de perdu donc pour ceux qui n’y étaient pas mais un premier bon résultat pour ceux qui s’y sont mis en évidence !

Les résultats :

Classement final de la Division 4 : 1. D. Boemer (Dallara F394-1er 4/16) 1.53.75 ; 2. A. Milone (Speed Car-1er 4/15) 1.54.65 ; 3. D. Randolet (FF2000-1er 4/17) 1.54.78 ; 4. Ch. Spelmans (Kartcross-1er 4/14) 1.54.90 ; 5. Joseph Ferro (Kartcross Peeters-4/14) 1.55.65 ; 6. D. Delrue (Kartcross-4/14) 1.56.33 ; 7. J. Marchal (Van Diemen FX-4/15) 1.58.37 ; 8. Jonathan Ferro (Kartcross-4/14) 2.02.36 ; 9. Th. Delrez (Kartcross Live Life-4/14) 2.02.87 ; 10. C. Gouders (PRM kartcross-4/14) 2.12.71 (10 classés)

 

Classement final des Divisions 1, 2 et 3 : 1. Ch. Le Nouvel (Citroën AX GTI-1er 3/12) 1.59.64 ; 2.  F. Gilles (Ford Escort Cosworth-1er 3/13) 1.59.82 ; 3. J. Lupardi (Citroën AX- 1er 3/11) 2.04.47 ; 4. L. Vancheri (Renault Clio RS-1er 2/7) 2.05.39 ; 5. L. Sougnez (Citroën Saxo-3/11) 2.05.79, 6. E. Nandrin (Renault Clio RS-2/7) 2.05.92 ; 7. St. Fafra (VW Golf GTI-3/12) 2.06.32 ; 8. C. Schrooten (Citroën Xsara Maxi-3/12) 2.09.62 ; 9. B. Coninx (Seat Ibiza-3/12) 2.10.96 ; 10. T. Kevers (VW Golf Maxi-3/12) 2.11.18 ; 11. A. Anastasi (Fiat 500-3/11) 2.11.77 ; 12. P. Byloos (Opel Corsa-3/12) 2.12.48 ; 13. B. Cornet (VW Cox-3/13) 2.13.24 ; 14. C. Deshayes (Opel Ascona-3/13) 2.13.26 ; 15. K. Janssen (Opel Adam-3/12) 2.14.28 ; 16. J. Deshayes (Honda Civic-1er  2/6) 2.14.31 ; 17. Ch. Gulpen (Peugeot 205GTI-3/12) 2.14.46 ; 18. F. Jacobs (Opel Manta-3/13) 2.14.54 ; 19. D. Dierckx (Citroën C2-2/6) 2.14.92 ; 20. D. Wathlet (Opel Corsa GSI-2/6) 2.15.14… 21. Ch. Bouille (VW Polo-1er 2/8) 2.15.30 ; 26. S. Schrooten (Citroën 2CV-1ere 3/10 & 1ere dame) 2.16.88 ; 35. R. Welter (Lux/Westfield Zei-1er 1/3) 2.20.21 ; 46. L. Lambotte (VW Polo-1er 2/5) 2.24.98 ; 50. M. Rodriguez (Ford Fiesta-1er  1/2) 2.28.48… (66 classés)