L’avant-dernière épreuve du Belcar Endurance Championship, disputée dans le cadre prestigieux du DTM, se tiendra ce week-end à Zolder. Deux courses sont au menu et les Longin père (Bert) et fils (Stienes), toujours associés à Christoff Corten, ont bien l’intention d’offrir à leur Norma #TheRocket11 du Krafft Racing une nouvelle victoire.

Après avoir remporté la dernière confrontation en date, le trio du Krafft Racing sait que sa tâche sera ardue. Suite à sa victoire lors de la course Belcar du Zolder American Festival, la Norma #11 devra rester plus longtemps que ses concurrents dans les stands durant la première course de 105 minutes.

« Lors de chacun des deux pit stops obligatoires, nous devrons nous arrêter 15 secondes de plus », explique Christoff Corten. « Une mesure que l’on connait puisqu’elle fait partie du règlement du Belcar. Dans des conditions normales, nous savons toutefois qu’il est impossible de récupérer une demi-minute sur une course de moins de deux heures. Nous allons essayer bien sûr ! Mais nous devrons alors faire la course parfaite. »

« Je pense en effet que nos chances de succès seront plus importantes dimanche », confirme Stienes Longin. « Mais on ne sait jamais ! Si nous pouvons effectuer l’un des longs pit stops pendant une neutralisation, peut-être aurons-nous une chance. »

Longin Jr aurait pu faire partie de l’équipage victorieux il y a deux semaines, mais il avait assez logiquement décidé de se concentrer pleinement sur sa participation au championnat européen de NASCAR. « Cela me donne encore plus de motivation avant ce week-end », confie-t-il, l’air malicieux. « Moi aussi je veux gagner cette année ! »

« Et ça fait toujours partie des possibilités », estime Bert, son papa. « Je pense que nous avons déjà prouvé cette saison que nous sommes probablement l’équipage le plus homogène de tout le plateau. Si nous ne commettons pas d’erreur, nous sommes toujours en mesure de revendiquer la victoire. »

S’ils veulent conserver leurs chances de titre, les pilotes de la Norma #TheRocket11 devront dans tous les cas marquer de gros points. Et le fait que l’attribution spécifique du Belcar permet de scorer aussi bien dans la classe qu’au classement général ne leur facilite pas la tâche.

« Nous acceptons bien évidemment cette répartition, sinon nous ne nous serions pas engagés pour la saison complète », précise Bert Longin. « Mais personne ne peut nier que la classe Belcar 1 est la plus relevée du championnat et que, dès lors, il est nettement plus difficile pour un équipage de cette catégorie de remporter le titre général. »

« J’entends d’ailleurs dire ici et là que la course au titre est déjà jouée », reprend Bert. « Mais c’est mal nous connaître ! Nous n’abandonnons jamais le combat, c’est dans notre ADN. Jusqu’au dernier mètre des 12 Heures de Zolder, qui concluront la saison début novembre, nous allons défendre vaillamment nos chances. »

Les deux courses du Belcar programmées le week-end prochain dureront chacune 105 minutes. Tant samedi que dimanche, c’est à 16h15 que le départ sera donné.

Source: Com