La Hundred Series by BGDC s’est certes ouverte aux voitures de plus grosses cylindrées ces dernières années mais les petites bombes ont toujours leur place. En 2018, la Classe A réservée aux mécaniques de moins de 1600cm³ sans suralimentation a déjà retrouvé quelques couleurs avec le retour de concurrents réguliers. Pour 2019, il faut s’attendre à assister à une nette augmentation du nombre de voitures de cette catégorie au départ.

Plusieurs arguments s’expliquent à cela : tout d’abord, un tarif d’engagement minuscule (jusqu’au 5 janvier dernier, inscrire une Classe A revenait à payer… 3.564€ seulement !), un rapport performance-prix imbattable avec des voitures au coût horaire jusqu’à moitié moins cher que des VW Fun Cup pour un niveau de performance sensiblement similaire, une belle promotion sur les pneumatiques Hankook du championnat, des pièces faciles à trouver, non sans un plaisir de conduite garanti avec des coeurs qui battent jusqu’à 9.000 Tr/Min et même au-delà.

Selon nos informations, une demi-douzaine de voitures sont déjà confirmées pour toute la saison et d’autres sont actuellement en train de boucler leurs équipages.

Chez EG Racing, le team champion en titre, on alignera deux Honda Civic qui sont d’ores et déjà complètes. Les équipages seront officialisés prochainement. Premier engagé de la saison, Marco Van Belle pilotera une Honda Civic Type R EK. Rogier Van Kuyk et Thomas Leten reviendront sur leur Renault Clio II, tout comme la Citroën Saxo de la famille Lambert qui débutera sa saison à partir du meeting de Magny-Cours. On reverra également Jean-Didier Ronveaux sur sa Honda Civic « Ferio » rouge, qui cherche un équipier pour boucler sa saison. Last but not least, Quentin Niclot et Philippe Lannaux sont attendus sur une Honda Integra équipée d’un moteur B16. Voilà qui promet.

Et puis, il y a ceux qui doivent encore se manifester. On attend l’un ou l’autre concurrent hollandais avec des Civic bien préparées. Patrick Van Damme possède trois Civic (une EK VTI, une EG9 VTEC et une EK Mugen) qui ne demandent qu’à rouler. L’EK VTI s’était imposée aux Spa 400 et à Dijon en 2018. Patrick peut être contacté par ici. Aux dernières infos, Michel Chapel mettait en vente sa Suzuki Swift décrite comme « une tueuse de Honda » avec une préparation moteur allant de 150… à 200cv. Tout renseignement peut être pris via info@dastecnology.com. Reno Chevalier dispose pour sa part d’une Toyota Yaris ex-Cup qui a maintes fois démontré son efficacité par le passé.

Il ne faut pas oublier non plus toutes les autres 1600cm³ qui dorment dans des garages et ne demandent qu’à reprendre la piste. Tout cela pour dire que la Classe A du BGDC est prête pour faire de vieux os pendant encore quelques années. Vive les « p’tits cubes » !