Andy et Cédric Sluysmans ont devancé Baptiste Gengoux et Thierry Vignaux

Dans le domaine des balades d’orientation, le Challenge Delta est un des plus anciens et un de ceux qui se portent le mieux. Pas moins de 226 concurrents ont pris part en 2018 à au moins une épreuve de cette compétition dans les catégories entrant en considération pour le classement du Challenge.

Les 4 premiers du Challenge Delta 2018, avec quelques organisateurs. De g. à dr. Joseph Hardenne, Cédric Bolette, Guy Hardenne, Thierry Vignaux, Robert Vandevorst, Baptiste Gengoux, Andy Sluysmans, Christian Bernard et Cédric Sluysmans.

 

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce succès. D’abord, la plupart des épreuves et des organisateurs sont basés dans les Ardennes où le sport automobile reste très populaire et où les amateurs de ce genre d’exercice sont nombreux. Ensuite, trois catégories sont proposées, avec des degrés de difficulté différents, l’une entre elles (Randonneurs) étant clairement destinée aux débutants ou à ceux qui se contentent de balades organisées. On pourrait ajouter que tous les participants ont la satisfaction de figurer au classement final du Challenge puisqu’aucun minimum de participations n’y est requis. Enfin, les adeptes des catégories Initiés et Randonneurs ont a priori les mêmes chances de succès final que ceux qui relèvent le défi du Marathon (bien nommé en raison du rythme qu’il impose) puisque l’attribution des points se fait selon le même barème dans chaque catégorie. Choix un peu discutable car une pondération liée au niveau de compétition, comme dans le Challenge Revival, nous semble plus équitable. Heureusement, la plupart des concurrents assidus roulent en Marathon et on en retrouve donc 8 dans le Top 10 final.

Un meilleur résultat que leur 3e place lors de leur seule collaboration de la saison, au Critérium de la Lesse, aurait permis à Cédric Bolette et Baptiste Gengoux d’encore mieux figurer au classement final.

Si le suspense a plané jusqu’au dernier rendez-vous de la saison, la Bataille des Hardenne basée à Dochamps, les frères Andy et Cédric Sluysmans, leaders depuis le printemps grâce à leurs victoires au Critérium des Fontaines et dans l’Eifel après avoir terminé 2èmes sur les bords de la Lesse et de la Semois, n’ont finalement pas dû trembler. Baptiste Gengoux, qui avait le handicap d’un résultat en moins étant organisateur du Critérium de l’Eifel, n’a pas pu améliorer suffisamment sa petite contre-performance du Critérium des Grands Lacs pour coiffer les leaders. A deux victoires partout (au Critérium Mosan avec Julien Libioul et à Tiège avec son père Benoît), la seule 2ème place de Baptiste aux Fontaines n’a pas fait le poids contre les 3 des Sluysmans.

Derrière, Thierry Vignaux (et Pierre-Edouard Paris qui a aussi dû faire l’impasse sur le Critérium des Grands Lacs) auraient pu créer davantage encore la surprise qu’avec leurs deux succès en Initiés au Critérium Mosan et à Tiège, s’ils n’avaient entamé la saison tardivement, à partir du Critérium de l’Eifel. Quoi qu’il en soit, ils ont fait forte impression pour leur première année de participation assidue aux épreuves d’orientation. Il leur reste maintenant à confirmer leurs aptitudes au niveau supérieur.

Dommage qu’après sa victoire avec Gengoux au Critérium Mosan, Julien Libioul, trop occupé, ait dû faire l’impasse sur les deux dernières épreuves.

Tantôt copilote, tantôt au volant, Cédric Bolette n’a pas réussi à décrocher une victoire dans la Challenge Delta 2018 mais son assiduité (à part au Critérium Mosan) lui vaut de terminer à une belle 4ème place, juste devant Julien Libioul, que de grosses occupations ont contraint à lever le pied en fin d’année.

Grâce à ses victoires en Initiés au Critérium des Fontaines (avec Claude Cratzborn) et en Marathon à Tiège (avec son fils Baptiste), Benoît Gengoux semblait bien parti pour terminer dans le Top 5 mais la fin de saison, avec notamment un abandon mécanique aux Grands Lacs, a été moins réjouissante.

Organisateurs de deux épreuves, Robert Vandevorst et Christian Bernard pouvaient difficilement ambitionner un classement parmi les tout premiers. Robert a quand même décroché deux 2èmes places dans l’Eifel et à Tiège après que Christian se soit imposé (en Initiés) avec son épouse Françoise du côté de la Lesse. On peut par ailleurs regretter de ne pas avoir vu plus souvent le couple Olivier Coppée-Pauline Robert, victorieux au Critérium de la Lesse, et les Leclercq père et fils, intraitables au Critérium des Grands Lacs, voire les duos Jacques Mathieu-Marie Crahay et Marc Henry-Solange Rondiat qui ont créé la surprise en faisant la nique aux spécialistes respectivement en Touring/Initiés et en Randonneurs dans une Bataille des Hardenne jugée trop peu sélective par plusieurs concurrents.

Jacques Mathieu et Marie Crahay ont clôturé la saison sur un coup d’éclat en faisant la nique à tous les favoris à la Bataille des Hardenne.

Les organisateurs hors concours en 2019

Si le nombre total de participants peut sembler réjouissant, leur fidélisation devient un problème de plus en plus critique. 84 concurrents seulement ont pris part à 2 épreuves en 2018, 50 à 3 et une quinzaine d’entre eux à peine se sont montrés concernés par le classement général. Certaines manches du Challenge Delta 2018 se sont déroulées avec une trentaine de participants seulement au départ. Même si le but des organisateurs n’est pas de gagner de l’argent par cette voie, un minimum est indispensable pour couvrir les frais fixes. Que tous ceux qui ont été dans le cas soient remerciés de ne pas avoir annulé leur événement comme ce fut le cas dans d’autres challenges.

Mais certaines innovations semblaient nécessaires pour redynamiser la compétition. Si les trois mêmes catégories restent d’application, de même que le coefficient lié à l’âge des voitures appliqué à TOUTES les pénalités, et que le barème de points identiques pour les 3 catégories rassemblées en un seul classement confondu pour le Challenge, des bonus de fidélité seront attribués en fonction du nombre d’épreuves disputées: 20 points après 2 participations, 45 points pour 4 participations et 70 points pour 6 présences sur les 7 manches de la compétition 2019. 7 manches quasi identiques à 2018, si ce n’est que la finale se déroulera dans le cadre de la Coupe Ardennaise qui remplace l’autre organisation de Cédric Pirotte, le Critérium Mosan. Les 6H de l’Est (nouveau nom pour l’Eifel) passent également en fin de saison, entre la Bataille des Hardenne et la finale.

Lauréats en Initiés à la Bataille des Hardenne, Marc Henry et Solange Rondiat font partie de ces nombreux concurrents que le Challenge Delta voudrait fidéliser davantage.

Les différents organisateurs associés veulent par ailleurs renforcer le caractère préparatoire à la régularité de leurs épreuves d’orientation. C’est ainsi que les deux premiers classés du Challenge Delta 2019 recevront un engagement pour un rallye de régularité en 2020, respectivement le St-Nicolas Rally et le RAC de Pair. Les 3 suivants se verront offrir un engagement au Spa Racing Rally, à la Coupe Ardennaise et à la Bataille des Hardenne.

Autre nouveauté: ces lauréats ne pourront être des organisateurs impliqués dans le Challenge Delta. Ceux-ci ne peuvent en effet plus marquer de points dans cette compétition. Ils continueront néanmoins à « geler » les points correspondant à leur classement puisque ceux-ci pourront être comptabilisés par leur (co)pilote.

Espérons que ces aménagements redonneront aux amateurs d’orientation l’envie de se battre pour un classement qui ne changera certes pas leur vie mais procure quand même une indéniable satisfaction, voire une certaine fierté. (B. Verstraete; photos R. Delrue & J-P. Nizet)

 

Calendrier Challenge Delta 2019
Dim. 31/3 Critérium de la Semois – Rendeux (par Guy Hardenne et Fabian Melin)
Dim. 14/4 Critérium des Fontaines – Theux (par R. Vandevorst – Chr. Bernard)
Sam. 3/8   Ronde de Tiège (par Thomas Collard & Romain Dominiczak)
Sam. 7/9   Critérium des Grands Lacs – Theux (par R. Vandevorst – Chr. Bernard)
Dim. 12/10 Bataille des Hardenne – Dochamps (par Guy & Joseph Hardenne)
Dim. 10/11 6H de l’Est – Rodt (par Baptiste Gengoux)
Sam. 23/11 Coupe Ardennaise – Baraque Fraiture (par Cédric Pirotte)

Les lauréats de l’année dans un style qui finira par causer la perte des épreuves d’orientation, qu’il ne faut pas confondre avec rallyes de vitesse.