Elle n’avait plus gagné depuis… le Paul Ricard en 2014. M-Sport et Bentley ont mis fin à trois années de disette en Blancpain Endurance Cup avec la Continental GT3 n°8 de Maxime Soulet, Andy Soucek et Vincent Abril. Fréquemment aux avant-postes, le bolide anglais allait définitivement prendre la commande des opérations dans la dernière partie de l’épreuve pour franchir la ligne d’arrivée avec 32 secondes d’avance sur leurs poursuivants.

« L’équipe ne m’a pas demandé de relâcher mon effort », explique Maxime Soulet, chargé du dernier relais. « Il ne restait que cinq tours et on m’a dit à la radio que j’avais 34 secondes d’avance. J’ai néanmoins commencé à entendre des bruits inquiétants depuis l’habitacle. Ces cinq derniers tours m’ont semblé être une éternité. »

Sur la Ferrari 488 n°72 du SMP Racing, Davide Rigon, Miguel Molina et Viktor Shaytar réalisent leur meilleur résultat de la saison en terminant à la deuxième place. Le trio de la Ferrari russe devance l’Audi R8 LMS n°1 WRT d’Antonio Garcia, Nico Müller et René Rast. Le pilote allemand a livré un sprint final d’anthologie en glanant plusieurs positions dans les derniers instants de la course.

Les autres montures de l’équipe de Baudour ont connu des fortunes diverses. Sixième place pour la n°17 de Dennis-Leonard-Frijns, deux échelons devant la n°2 de Mies-Schothorst-Vervisch. Il faut descendre à la 25ème place pour trouver la n°3 de Caygill-de Sadeleer-Venter. Abandons pour la n°6 de Richelmi-Berthon-Tréluyer et pour la n°5 de Fässler-Stevens-Vanthoor.

Dans les autres catégories, on notera la victoire en Pro-Am pour la Lamborghini Huracan n°77 Barwell Motorsport de Amstutz-Kodric-Kujala. Quatrième place dans la catégorie pour Louis Machiels (Ferrari 488 n°53 Spirit of Race). Jacques Duvyer s’est imposé en Am Cup sur la Ferrari 488 n°888 Kessel Racing, précédant la BMW M6 n°36 Walkenhorst Motorsport de Stef Van Campenhoudt. Bernard Delhez (Lambo Huracan n°777), Bertrand Baguette (Lambo Huracan n°67), Maxime Martin (BMW M6 n°99 ROWE) et Christian Kelders (Audi R8 n°26 Saintéloc) n’ont en revanche pas vu l’arrivée.