Quelle magnifique publicité pour les courses de GT ! On pensait assister à la première victoire de la nouvelle Bentley Continental lors de ces 6 Heures du Paul Ricard. Mais c’était sans compter un problème de visibilité pour Jules Gounon tandis qu’Albert Costa sortait la grosse attaque sur la Lexus RC-F #14 du Emil Frey Racing. A quelques encablures de l’arrivée, l’Espagnol avait le dernier mot face au dernier vainqueur des 24 Heures de Spa pour offrir à Lexus et Emil Frey Racing leurs premiers succès en Blancpain GT Series. Après un podium à Silverstone, le coupé japonais montre une nouvelle fois qu’il faudra compter sur lui dès sa première année complète en Blancpain.

Gounon-Kane-Pepper (Bentley #7) et Watson-Barnicoat-Ledogar (McLaren #58) complètent le Top 3 final. Les 6 Heures du Paul Ricard n’ont pas souri à la poignée de pilotes belges présents dans le Var. Dries Vanthoor (Audi #1), Maxime Soulet (Bentley #8), Maxime Martin (Aston Martin #62) et Louis Machiels (Ferrari #53) ont tous abandonné. Le seul Belge rescapé de l’hécatombe était finalement Frédéric Vervisch, 12e sur l’Audi #17 WRT. Sixième place en Am-Cup pour Christian Kelders sur l’Audi R8 LMS #26 du Saintéloc Racing.