Pour l’équipe dubaïote GPX Racing, la deuxième manche de la Blancpain GT Series Endurance Cup a fait oublier la première : il y a un mois à Monza, la Porsche 911 GT3 R n°20 qui porte les couleurs de Gulf n’avait pu prendre le départ suite à un accident lors des qualifications. A Silverstone, Jordan Grogor, Benjamin Goethe et Stuart Hall l’ont qualifiée en bonne place avant d’effectuer un joli parcours jusqu’à la ligne d’arrivée, franchie au 28ème rang, aux portes du Top 10 de la catégorie Silver Cup.

En qualification, les trois pilotes ont décroché une magnifique 19ème place sur une grille de départ riche de 48 concurrents. Pas mal pour une équipe débutante à ce niveau ! Dans la Q1, Jordan Grogor parvient, contrairement à bon nombre de favoris, à signer un bon chrono avant l’interruption de la séance au drapeau rouge. Puis, dans la Q2, le plus jeune pilote de l’Endurance Cup Benjamin Goethe surprend son monde en « claquant » d’entrée un temps solide. Dans son deuxième tour, il semble parti pour égaler son coéquipier Sud-Africain, d’après l’analyse prédictive de l’évolution de ses deux premiers secteurs, mais il rencontre du trafic.

Ce phénomène, qui va de pair avec l’importance du plateau de ce somptueux championnat, pénalise aussi Stuart Hall dans la Q3. Mais au final, la performance d’ensemble est remarquable et remarquée, d’autant que la #20 est devant les trois autres Porsche engagées !

Stuart Hall prend le départ des 3 Heures de Silverstone devant son public. La course est vite neutralisée suite à un carambolage intervenu dans la deuxième moitié du peloton. Au restart, Stuart remonte, culmine à la 14ème place et achève son relais en luttant crânement avec les Aston Martin et Porsche officielles, en 17ème position. Une neutralisation « full course yellow » fait alors perdre plusieurs places à la Porsche GPX Racing, qui a ravitaillé juste avant. Le relais intermédiaire assuré par Jordan Grogor se déroule sans incident à l’exception d’une autre longue séance de safety-car. Enfin, Benjamin Goethe boucle un relais sans faute à la 28ème place du général et 11ème de la classe Silver Cup.

Un des points positifs de ce déplacement est sans conteste la prestation de « Benji », qui n’avait pour tout bagage à Silverstone qu’une journée d’entrainement avec une GT4, et qui n’a pu participer aux essais du jeudi et du vendredi pour cause d’examens ! A 16 ans, quoi de plus normal ?

Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour prendre mes marques samedi » analysait le fils du célèbre collectionneur de voitures de courses aux couleurs Gulf, Roald Goethe. « Au moment de prendre mon relais, j’avoue que j’étais un peu stressé et il m’a fallu deux ou trois tours pour adopter un bon rythme au milieu d’un trafic intense. Mais une fois passé ce cap, je n’ai plus cessé d’améliorer mes chronos jusqu’à la fin. J’étais très calme et je n’ai pas vu passer le temps. Pour moi, c’était un excellent entrainement grandeur nature pour préparer les prochains rendez-vous ! » On n’oubliera pas non plus de noter qu’il s’agissait du premier relais d’une heure de sa carrière.

Le Team-Principal Pierre-Brice Mena nous offre sa synthèse au moment où la troisième manche au Paul Ricard est déjà dans toutes les têtes… « Pour nous, finir la course était l’objectif n°1 afin de prendre de l’expérience. Nous y sommes parvenus en faisant les choses bien, sans commettre d’erreurs, avec de bonnes qualifications et un rythme convaincant en course. Si on récidive au Paul Ricard avec un peu plus de performance, on peut viser le Top 10 de la Silver Cup. En maintenant cette courbe ascendante et avec un peu de réussite nous ne devrions pas être loin du Top 6 en fin de saison à Barcelone. Mais il ne faut pas s’emballer car il reste beaucoup de boulot. »

Les fans de la Blancpain GT Series Endurance Cup ne voudront manquer sous aucun prétexte les 1000 kilomètres du Paul Ricard, les 31 mai et 1er juin prochains.

Source: Com