Dire que le Belgian Audi Club Team WRT a dominé la cinquième épreuve de la Blancpain GT Series est un euphémisme : essais libres, essais qualificatifs, course de qualification, warm up et course principale. Chaque fois, c’est une Audi R8 LMS de la formation belge qui a pointé au sommet de la hiérarchie !

Auteur de la pole position, la première pour une Audi cette année, Robin Frijns a placé son équipier Stuart Leonard sur une voie royale pour remporter la course qualificative, le Britannique faisant preuve d’une excellente gestion de la pression en fin de course. Huitièmes sur la grille, Will Stevens et Markus Winkelhock parvenaient – grâce à leur pointe de vitesse, un magnifique pit stop et une excellente stratégie – à s’offrir la plus petite marche du podium.

Après une séance d’essais qualificatifs décevante (19e), Christopher Mies et Enzo Ide réalisaient une course de toute beauté pour prendre le point de la 6e place lors de cette course de qualification. Dries Vanthoor et Marcel Fässler terminaient quant à eux au 13erang avec la #5, Pieter Schothorst et Jake Dennis ayant vu leurs espoirs de podium s’envoler à cause d’un petit problème technique les obligeant à passer une deuxième fois par la pit lane.

Le dimanche, toujours sous le soleil, la course principale s’annonçait très disputée une fois encore. Le poleman Stuart Leonard se faisait d’emblée déborder, son compagnon de la première ligne ayant clairement anticipé le départ. Après la pénalité imposée à Michael Meadows, le Britannique se retrouvait au troisième rang derrière Markus Winkelhock, à l’attaque derrière une autre Audi, celle de Clemens Schmid. « Mais comme il est très difficile de dépasser ici, j’ai préféré ne pas trop lui mettre de pression et l’obliger à défendre sa position », racontait-il. « Je préférais voir l’écart grandir par rapport à nos poursuivants. Pour tout vous dire, je savais que nos mécanos sont redoutables lors du pit stop et j’espérais bien qu’ils fassent la différence… » L’Allemand, triple vainqueur des 24H du Nürburgring, ne s’est pas trompé : les hommes de WRT effectuaient un changement de roues express et l’Audi #2, désormais aux mains de Will Stevens, repartait en tête ! Une position qu’elle ne quittera plus malgré l’intervention d’une Safety Car en fin de course. Après leur succès du samedi, Stuart Leonard et Robin Frijns s’offraient un nouveau podium, même si c’était cette fois sur la plus petite marche.

Ayant bien récupéré un début de week-end compliqué, Marcel Fässler et Dries Vanthoor confirmaient la grande forme du Belgian Audi Club Team WRT en prenant la 4e place, les duos Jake Denis-Pieter Schothorst et Enzo Ide-Christopher Mies terminant respectivement aux 9e et 13e rangs.
Ce week-end limbourgeois permet aux équipages du Team WRT de totalement se relancer au championnat : Will Stevens et Markus Winkelhock sont deuxièmes de la Blancpain GT Series Sprint Cup, à 5 points seulement des leaders. Quant à Robin Frijns et Stuart Leonard, ils ne comptent que 7 longueurs de retard. Le championnat est donc plus indécis que jamais et la bagarre ne fait que commencer !