La structure Locarex de Michel Horgnies, basée en Suisse, s’est rappelé au bon souvenir de tous au cœur de l’été, alignant ses deux Ford Escort, la MK1 et la MK2, à l’occasion des Boucles Chevrotines 2019, manche de la compétition ASAF Fédération Wallonie-Bruxelles basée à Sautin, dans le Hainaut. Pour l’occasion, les bolides à l’ovale bleu pouvaient compter sur des équipages de choc, avec le Suisse Florian Gonon et Michel Horgnies dans l’habitacle de la MK1, tandis qu’on célébrait le retour de Jean-Pierre Van de Wauwer sous les couleurs de Locarex, accompagné de Greg Surinx sur la version MK2.

« Si le niveau de performance de la MK1 n’est plus à démontrer, ce que les chronos de Florian Gonon ont d’emblée confirmé, avec la MK2, l’objectif était de poursuivre le travail de développement, explique Michel Horgnies. Raison pour laquelle j’ai fait appel à ‘Vande’, dont la mission première était de poursuivre la mise au point de l’auto. » Pour la première fois de sa longue carrière, ‘Vande’ s’est donc retrouvé au volant d’une Ford Escort MK2 ! « Cela faisait cinq ans que je n’avais pas eu le plaisir de travailler avec Michel Horgnies, et ces retrouvailles dans le cadre des Boucles Chevrotines ont été un total bonheur, explique Jean-Pierre. Il y avait certes un peu de travail pour améliorer le comportement de l’Escort MK2, mais c’est le genre de défi que j’aime relever ! »

Le moins que l’on puisse dire et écrire, c’est que tout s’est passé dans les règles de l’art pour les Ford Escort Locarex. Florian Gonon, toujours plus en phase avec les spéciales belges, l’a en effet emporté en PH Classic, devançant d’une cinquantaine de secondes Jean-Pierre ‘Vande’ et Greg Surinx.

Comme on pouvait s’y attendre, la journée n’a rien eu d’un long fleuve tranquille pour le duo ‘Vande’-Surinx, ce qui n’a nullement empêché les chronos de s’améliorer au fil des spéciales. « Des contrariétés au niveau des freins et de la pompe à essence, rapidement solutionnées, nous ont quelque peu retardés, mais là n’était pas l’essentiel, poursuit ‘Vande’. Nous étions avant tout présents pour poursuivre le développement de l’auto, et en demandant de fréquentes modifications des réglages, nous avons même encouru une pénalité routière. Pas de quoi néanmoins nous empêcher de terminer 2èmes à moins d’une minute de Florian Gonon, copiloté par Michel Horgnies dans l’habitacle de l’Escort MK1 que j’ai eu le plaisir de piloter il y a quelques années. Le troisième du classement étant renvoyé à plus de 3 minutes, le contrat était rempli, et l’Escort MK2 n’a cessé de gagner en docilité et en vélocité au gré des spéciales… »

« Je ne peux que remercier toutes les personnes qui se sont investies dans ce projet à l’occasion des Boucles Chevrotines 2019, commentait de son côté Michel Horgnies, responsable de Locarex. Les pilotes, les mécanos, les bénévoles, nous avons tous passé un super week-end, avec pour résultat le doublé dans notre catégorie réservée aux anciennes. Merci aussi aux organisateurs de l’Ecurie Automobile Rançoise, dont l’épreuve est décidément de qualité, comme le nombre d’équipages internationaux au départ l’a allègrement confirmé. »

Ce retour en spéciales des Ford Escort Locarex aura-t-elle une suite imminente ? Du côté de Sautin, il était beaucoup question de l’Escort Rally Special programmé les 14 et 15 septembre du côté de Chimay, et réservé aux seules Ford Escort… Wait and see

Source: Com