En terminant à la quatrième place du Rally van Haspengouw, Grégoire Munster et son copilote Louis Louka (Hyundai i20 R5) ont entamé d’une excellente manière leur campagne dans le Belgian Rally Championship. Pour ses débuts au volant de la Hyundai, Grégoire Munster n’a pas commis la moindre erreur, concluant le rallye par un deuxième temps. Sa quatrième place au classement général est le meilleur résultat engrangé à ce jour par Grégoire Munster, âgé de 21 ans, sur le sol belge.

Samedi matin, un peu avant 8h30, Grégoire Munster s’est élancé pour disputer sa toute première spéciale au volant de sa nouvelle Hyundai i20 R5, une monture affichant une livrée particulièrement séduisante. Auteur du huitième temps, il entamait la course d’une manière plutôt prudente. Deux spéciales plus tard, il signait déjà le cinquième temps. Au terme de la première boucle, Grégoire pointait à la sixième place du classement général. En fin de deuxième boucle, lorsqu’une violente averse éclatait, Grégoire Munster restait calme malgré les conditions et gagnait une place pour rentrer à Landen au cinquième rang du classement général. Au fil des spéciales, le jeune pilote se sentait de plus en plus à l’aise dans la Hyundai i20 R5 et il concluait même le rallye en empochant un deuxième temps dans l’ultime spéciale. Grégoire Munster et Louis Louka terminaient ainsi au quatrième rang final, à seulement 2,3 secondes de leur premier podium en Championnat de Belgique. Des débuts très prometteurs pour le jeune pilote de Verviers.

« Ce matin, les conditions étaient assez difficiles, surtout quand il faut découvrir une nouvelle voiture », explique Grégoire Munster. « Nos réglages n’étaient pas mauvais, nos temps non plus. Je devais surtout m’habituer aux pneus Michelin, avec lesquels je n’avais encore aucune expérience. Afin d’essayer de réduire l’écart par rapport aux concurrents me précédant, j’ai tenté de hausser le rythme en deuxième boucle. J’ai remarqué que je n’étais pas assez efficace et que je devais exploiter la voiture différemment. La Hyundai est très puissante et je ne parvenais pas à trouver suffisamment d’adhérence pour passer la puissance au sol. Comme la pluie annoncée n’arrivait pas, j’ai un peu durci le set-up avant le départ de la huitième spéciale. Vous pouvez déjà deviner la suite : sur la liaison menant au départ, il a commencé à pleuvoir et un peu plus tard ce fut le déluge. Nous n’avons pas pris trop de risques dans ce chrono car nous voulions avant tout absolument terminer le rallye. Lors de la dernière boucle de quatre spéciales, nos poursuivants commençaient à se rapprocher. Nous avons donc aussi haussé le rythme. Et dans la dernière spéciale, alors que les équipages devant donnaient tout pour essayer de décrocher la victoire, nous avons réussi à signer le deuxième temps. Tout comme Louis, je suis très heureux de nos débuts avec la Hyundai. La voiture a énormément de potentiel. Notre objectif est de continuer à apprendre à la connaître et à exploiter sa puissance de manière plus efficace. »

Mission accomplie avec brio 

La satisfaction était grande dans le camp de Hyundai Belux. « Grégoire et Louis ont fait exactement ce que nous leur avions demandé : n’entamez pas ce rallye avec l’idée de devoir prouver à tout le monde que vous devez gagner ce rallye. Démarrez de manière à hausser progressivement le rythme », explique Wim Doms, le porte-parole de Hyundai Belux. « Grégoire a pris le temps d’apprendre à connaître la voiture. Il a ensuite haussé progressivement le rythme, accumulant les kilomètres sans commettre la moindre erreur. Grégoire et Louis ont rempli leur mission avec brio. Voir deux jeunes pilotes livrer une telle performance démontre leur énorme maturité. Nous en sommes particulièrement heureux. »

Source: Com